L’OTIC s’indigne contre l’augmentation du taux d’intérêt directeur

taux d’intérêt directeur - l'économiste maghrébin

Le secrétaire général de l’Organisation tunisienne pour informer le consommateur (OTIC), Lotfi Riahi, affirme dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com que l’augmentation du taux d’intérêt directeur pour la troisième fois consécutive  par la Banque centrale de Tunisie aura des répercussions négatives directes sur les consommateurs.

Ainsi, notre interlocuteur fait savoir que cette décision impactera tous les Tunisiens qui ont contracté des crédits de consommation. En ce sens qu’ils verront leurs échéances augmenter suite à la décision de la Banque centrale de Tunisie.  Ce qui rend vaines les augmentations salariales accordées aux fonctionnaires, regrette Lotfi Riahi. De plus, cette décision de la BCT assène le coup de grâce au pouvoir d’achat des Tunisiens.

En effet, Lotfi Riahi déclare qu’augmenter le taux d’intérêt directeur n’est pas une mesure capable de sauver l’économie tunisienne et le pouvoir d’achat des consommateurs. Il  appelle à la mise en place d’un certain nombre de mesures et notamment la réduction des importations. A cet égard, il propose de ne pas importer de produits similaires aux produits tunisiens. De ce fait, cela permettra d’éviter l’inflation importée.

Par ailleurs, sur un autre volet, il demande de déterminer le taux de bénéficie des consommateurs. Lotfi Riahi s’indigne de la marge que se taillent les spéculateurs des circuits de distribution au vu et au su des pouvoirs publics qui semblent impuissants devant ce phénomène scandaleux et dangereux pour toute la chaîne économique du pays. « Les solutions provisoires et improvisées ne pourront jamais sauver la situation », conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here