Tunisie – FADES : 297 MD pour la construction de deux barrages

barrage - l'économiste maghrébin

Le Fonds arabe pour le développement économique et social a accordé un prêt de 30 millions de  dinars koweïtiens (297 millions dinars tunisiens)  pour la construction de deux barrage à Béja et au Kef.

La cérémonie de signature s’est tenue aujourd’hui, 28 janvier,  au siège du ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, en présence de Samir Taïeb, ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Abdellatif Youssef Hamad, le directeur général du FADES et Zied Laâdhari,  ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale.  Le taux de remboursement du crédit est de 2,5% et d’une période de remboursement de 30 ans dont 6 ans de grâce. Le coût total du projet est de l’ordre de 337 millions de dinars. Le FADES financera par ce crédit 85% du coût du  projet.

En effet, le projet servira à la construction du Barrage Tassa et le barrage Khallad. Le premier barrage se trouve entre Le Kef et Siliana. Ce barrage est capable de préserver 444 millions mètres cubes d’eau.  Le barrage Khallad  est situé à 12 kilomètres de la région de Testour ( gouvernorat de Béjà). Ce barrage a une capacité de rétention de 27 millions de mètres cubes d’eau.

Par ailleurs , les deux barrages sont situés sur le courant d’eau de  l’Oued Medjerda. La construction des deux barrages serviront à : préserver de l’eaux, assurer de l’eau pour les agriculteurs notamment que  la majorité des agriculteurs dans ces régions  sont des petits agriculteurs et protéger la population de l’élévation des eaux de Oued Medjerda.

Prenant la parole, Zied Laâdhari a affirmé que les ressources hydriques est un sujet prioritaire. Raison pour laquelle, le prêt a été contracté. Par ailleurs, le ministre a indiqué que la relation entre la Tunisie et le FADES remonte à 1974 soit 45 ans de coopération. Le ministre a considéré qu’il s’agit d’un prêt à des conditions préférentielles.

Pour rappel, tout au long de cette période, le FADES a octroyé à la Tunisie 61 prêts pour financer  60 projets pour un montant total de 1010 millions de dinars Koweïtiens. Les secteurs ciblés par ces prêts sont : les barrages, autoroutes, industrie, agriculture, développement  inclusif, enseignement primaire et supérieur. De même, le FADES a accordé à la Tunisie 17 dons sous forme d’assistance technique d’une valeur de 60 millions de dinars.

Samir Taïeb  a affirmé lors de son intervention l’importance du projet pour l’agriculteur tunisien. Dans le même contexte, il s’est félicité de la fin de la sécheresse en Tunisie. Il a  en outre indiqué que la construction des deux barrages va répondre aux attentes des petits agriculteurs.

Le directeur général du Fonds arabe pour le développement économique et social a affirmé que le FADES a financé « Invest in Tunisia » et ne manquera pas de soutenir la Tunisie. Par ailleurs, il a indiqué que les responsables tunisiens doivent préparer des projets pour pouvoir bénéficier d’un financement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here