IRADA: subvention de 18 M€ pour le développement de 8 gouvernorats

IRADA Tunisie-UE L-Economiste-Maghrébin

Deux contrats de subvention du programme IRADA, d’un montant global de 18 millions d’euros, sont présentés aujourd’hui. Et ce lors d’une rencontre organisée en présence de Zied Laadhari, ministre du Développement, Saida Ounissi, ministre de la Formation professionnelle et de l’emploi et Patrice Bergamini, Ambassadeur de l’UE en Tunisie.

S’inscrivant dans le cadre du Programme Initiative régionale d’appui au développement économie (IRADA), le premier contrat est d’un montant de 8 millions d’euros. Il est relatif à l’appui à la mise en place des projets collaboratifs du développement dans huit gouvernorats cibles du programme IRADA. A savoir Gabès, Médenine, Gafsa, Kasserine, Sfax, Sidi Bouzid, Bizerte et Jendouba.

Le second contrat de subvention, d’un montant de 10 millions d’euros, touche l’appui aux projets d’amélioration de la qualité et de la pertinence de l’offre de formation initiale et continue et des services d’accompagnement à l’emploi toujours dans ces gouvernorats.

IRADA L-Economiste-Maghrebin
Patrice Bergamini, Ambassadeur de l’UE en Tunisie (à gauche), Zied Laadhari, ministre du Développement et Saida Ounissi, ministre de la Formation professionnelle et de l’emploi.

Programme IRADA en bref

IRADA, un ambitieux programme de coopération, est lancé le 11 mai 2018. L’UE le finance à hauteur de 32 millions d’euros. Les ministères tunisiens du Développement et de la Formation professionnelle se charge de sa mis en oeuvre jusqu’en 2022.

Il entend appuyer les réformes socio-économiques pour la croissance inclusive et l’emploi ainsi que le développement régional et local durable des huit gouvernorats cibles.

Ainsi, ce programme vise à l’accélération du développement économique local de ces gouvernorats en y améliorant la compétitivité des entreprises et l’employabilité.

Objectifs :

  • Renforcer la contribution du secteur privé au développement économique des régions.
  • Améliorer la qualité et la pertinence de la formation professionnelle et des servcies d’accompagnement à l’emploi ;
  • Mettre en place un système pérenne de dialogue public-privé au réseau régional pour piloter le développement du secteur privé et de la formation professionnelle.

En effet, IRADA contribuera dans la création d’une Plateforme de dialogue public-privé dans chaque gouvernorat. Il contribuera également dans la réalisation de projets de développement économique régional soutenus par le secteur privé et de projets de renforcement de la formation professionnelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here