Tunisie Vs Autriche (17h30) : Les Aigles de Carthage face à leur destin

Aigles de Carthage L'Economiste Maghrébin

La sélection nationale affronte ce jeudi 17 janvier l’Autriche. Objectif : maintenir une troisième place qualificative au 2ème tour du Championnat du monde de handball.

Pour son dernier match du groupe C, la Tunisie se mesure ce jeudi 17 janvier à 17h30 à l’Autriche. L’enjeu est une troisième place qui qualifiera les Aigles de Carthage au deuxième tour du championnat du monde de handball qui se tient en Allemagne et au Danemark.

Après deux écrasantes défaites contre les ogres scandinaves, en l’occurrence la Norvège (24-34) et le Danemark (24-36), une victoire aux forceps face au Chili (36-30) et un quatrième match victorieux contre une modeste Arabie saoudite, les coéquipiers de Makram Missaoui, le héros de ce match, se retrouvent à la troisième place du groupe C. Ils ont quatre points et devront maintenir ce classement pour espérer se hisser au second tour.

Un match à oublier

Pour revenir au match contre l’Arabie saoudite, mardi 15 novembre, disons que la sélection nationale a fait l’essentiel en dominant, mais sans la manière.

En effet, les Aigles de Carthage ont livré leur plus mauvais match contre une équipe modeste pour ne pas dire faible. Et c’est grâce au portier tunisien Makram Missaoui, élu « homme du match », que les Tunisiens ont pu venir à bout de leurs adversaires. C’est encore lui qui a porté son équipe en verrouillant sa cage et en relançant l’attaque tunisienne.

Des défaillances à surmonter

Il ne s’agit nullement de bouder notre plaisir, mais la prestation de l’équipe nationale laisse à désirer. Est-ce un relâchement coupable après la victoire contre le Chili ? Est-ce la blessure de Maggaiez  et de Jallouz et le carton rouge de Mosbah Sanaï, l’un des meilleurs attaquants tunisiens, qui ont plombé l’équipe nationale et handicapé son jeu ?

Toujours est-il qu’il faut remédier impérativement à la fébrilité de la défense et l’inefficacité de l’attaque tunisienne pour battre l’Autriche. Surtout qu’il s’agit pour la sélection nationale de sauver son honneur et de se réconcilier avec son public.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here