Le ministre de la Santé dément le rapport de la Cour des comptes

rapport de la Cour des comptes - l'économiste maghrébin

Le 31ème rapport de la Cour des compte n’établit pas la vérité sur la situation de la santé publique, avance le ministre de la Santé Abderraouf Cherif. Et ce, en réponse à la question du député Yassine Ayari, lors d’une plénière tenue aujourd’hui, 7 janvier à l’ARP.

Le rapport de la Cour des comptes n’évoque pas les vrais problèmes de la santé en Tunisie, continue le ministre. Le rapport affirme que 86 millions de dinars ont été dépensés pour des personnes qui ne font pas partie du ministère de la Santé. « Mais nous avons démontré que ces personnes appartiennent au secteur », précise-t-il.

Tout en donnant un certain nombre de précisions, il indique qu’une enquête est ouverte à l’hôpital Aziza Othmana pour déterminer les responsabilités en ce qui concerne le vol de médicaments. Actuellement, une enquête judiciaire est en cours. Il dément que 85 personnes sont mortes à cause d’infection dans les hôpitaux. Dans la vidéo, vous pouvez voir l’intégralité des réserves émises par le ministre sur le 31ème rapport de la Cour des comptes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here