L’UGTT ne regarde pas d’un bon œil le seuil électoral de 5%

électeurs

 Le projet de loi qui institue un nouveau seuil électoral de 5% ne passera pas, lance le secrétaire général adjoint de l’UGTT,  Samir Cheffi lors de l’ouverture du cinquième congrès du Parti des travailleurs.

En effet, en date du 16 novembre 2018,la commission du règlement intérieur, de l’immunité, des loi parlementaires, et des lois électorales de l’ARP a voté en faveur d’un article de loi portant le seuil électoral à 5% alors qu’il se situait à 3% auparavant.

Le secrétaire général de la centrale syndicale a laissé entendre récemment que l’UGTT a son mot à dire sur les prochaines élections.

Samir Cheffi estime que ce nouveau seuil est délétère pour la transition démocratique vu qu’il barre la route à toute liste électorale qui obtient moins de 5% de voix.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here