Rattrape-moi si tu peux !

Sable Haffouz

La conquête de l’Est et de l’Ouest, c’est maintenant. Et c’est Youssef Chahed qui l’a dit et qui vient de le redire, pour la énième fois. Difficile de ne pas sentir un air de campagne. Sauf que parmi les gens du bas d’en bas, on en a marre.

Marre du Président de la République, marre du Chef du gouvernement, et pour tout dire, marre de tout, quitte à commettre l’irréparable pour les plus fragiles, les plus désespérés.

Depuis le temps qu’on lui parle de séances de rattrapage, l’arrière-pays en a assez. Je dirais, pour ma part, à M. le Chef du gouvernement qu’à l’impossible nul n’est tenu…

Cela dit, divine bouteille, et ce n’est pas ce que vous croyez. Que tous les faux dévots du pays se rassurent…à l’Est et à l’Ouest, il y aura toujours du nouveau à condition de le savoir et de le vouloir…

Tenez, savez-vous que la région de Haffouz, pour ne citer que cet exemple, recèle une richesse inestimable que beaucoup lui envierait : son sable ? Et ce sont nos amis transalpins qui paraît-il en profitent.

Stupéfiant non ! Vous allez sûrement me demander comment ? Rappelez-vous Carthage grenier de Rome. Eh bien, figurez-vous que l’histoire se répète, mais autrement, bêtise humaine à l’appui.

Concrètement, on m’a expliqué que des industriels italiens ont mis en place à Haffouz une usine chargée de laver le sable prélevé dans la région. Lequel sable était acheminé vers l’Italie via le port de Sousse pour être transformé à l’arrivée en bouteilles, rien que cela.

Lesquelles bouteilles atterriront par la suite dans nos foyers et dans nos supermarchés sous diverses formes. Le filon plus l’astuce, qui dit mieux ?

Le secret dans tout ça, les 80% de silicium que contient le sable de Haffouz est convertible en multiples espèces de verre, y compris la fabrication de photovoltaïques.

Pas besoin d’être Einstein à condition d’ouvrir grand les yeux…comme quoi, la richesse de notre sol expliquée aux nuls.

On aura tout vu dans ce pays, mais des riches qui s’ignorent et qui crient famine… bonté divine ! Haffouz, Bouarada et toutes ces zones d’ombre livrées à elles-mêmes…

En Amérique, les pionniers blancs ont fait leur conquête de l’Ouest et la suite, tout le monde la connaît…

En Tunisie, on attend toujours la ruée vers des régions où tout reste à découvrir, à explorer et à exploiter…

4000 détenus en renfort pour éteindre les feux qui ont ravagé la Californie. Cela me rappelle les années soixante du siècle dernier quand Bourguiba prônait la réinsertion des condamnés par le travail au service de la communauté…

Alors que nos détenus croupissent entassés et à l’étroit dans des cellules infectes faute d’espace, notre Garde des sceaux serait bien inspiré de marcher sur les traces d’un précédent qui a fait ses preuves…

Juste un peu de volonté et de beaucoup d’imagination Monsieur le ministre ! Vous rendriez service à vous-même et à beaucoup de monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here