70 ans de Déclaration universelle des droits de l’homme célébrés autrement

70 ans déclaration universelle des droits de l'homme

L’occasion était belle de célébrer le 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme en Tunisie. Plusieurs manifestations ont donc eu lieu tout au long de cette journée.

Et c’est à la Cité de la Culture que le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, a mis l’accent sur l’importance des droits de l’homme. Il a souligné, au cours de la cérémonie, qu’il fallait renforcer l’état démocratiquement. Et ce, notamment après l’organisation des « élections municipales libres, transparentes et démocratiques ». « Je suis convaincu que les droits économiques, sociaux, et culturels font partie intégrante des droits de l’homme », a-t-il déclaré.

Puis, il a affirmé qu’il lutte contre toute injustice sociale. Ce qui l’amène « à relever les défis pour une vie digne des citoyens sans exclusion ». 

Enfin, il conclut en précisant que : « L Etat tunisien vise à renforcer l’Etat de droit. Tout comme nous continuons à collaborer intensément avec les organisations internationales. » 

Encore de nombreux défis en matière de droits de l’homme

Pour sa part, Diego Zorilla, coordinateur résident du Système des Nations unies, a estimé que dans la « Tunisie de l’après 2011, on peut parler des droits humains haut et fort”. Et de poursuivre : « Je suis fier d’être en Tunisie pour contribuer à appuyer l’action de l’Etat. En vue de réaliser les aspirations de tous les Tunisiens à l’égalité et à la dignité pour tous. » 

Selon lui, la Tunisie est vraiment engagée, avec une feuille de route claire, dans la réalisation des droits des Tunisiens et des Tunisiennes.

Alors, le défi qui reste à relever « c’est de maintenir le cap sur les principes. En Tunisie, il y a un engagement et un agenda auxquels les politiques adhèrent. Le premier défi c’est de comprendre l’importance de tous ces principes. Ainsi, sur les droits civils, il y a des besoins d’adaptation à la Constitution  de 2014, notamment avec le projet de loi relatif aux libertés individuelles et à l’égalité dans l’héritage ». 

Une célébration des droits de l’homme itinérante

Conçue pour être itinérante, la célébration du 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme s’est poursuivie tout au long de l’année 2018 en Tunisie. Notamment avec un concours national intitulé “Ena B dit” lancé conjointement par le gouvernement tunisien en partenariat avec le bureau Haut Commissariat aux droits de l’Homme en Tunisie .

Le concours a pour objectif de valoriser les initiatives citoyennes dans la protection et le renforcement des droits de l’Homme en Tunisie.

Enfin, Mohamed Fadhel Mahfoudh, ministre auprès du Chef du gouvernement chargé de la relation avec les instances constitutionnelles, la société civile et les droits de l’homme, a inauguré avec Teresa Albero, Cheffe du Bureau du Haut Commissariat aux droits de l’homme en Tunisie, une exposition multimédia retraçant le parcours accompli par la Tunisie avec le soutien des Nations unies sur la voie de la consolidation des droits de l’homme.


Warning: mysqli_query(): (HY000/1030): Got error 28 from storage engine in /var/www/html/leconomistemaghrebin.com/wp-includes/wp-db.php on line 2007

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here