Emma Navarro : forte mobilisation de la BEI en Tunisie

BEI Emma Navarro L'Economiste Maghrebin
Emma Navarro, Vice-présidente de la BEI

Lors de sa première visite officielle en Tunisie, Emma Navarro, vice-présidente de la Banque européenne d’investissement (BEI), s’est rendue ce matin à Sousse. Et ce, pour participer à l’ouverture officielle des “Journées de l’Entreprise 2018” en présence du Chef du Gouvernement, Youssef Chahed.

A cette occasion, la vice-présidente de la BEI a annoncé que la BEI avait d’ores et déjà dédié 2,1 milliards de financements à la Tunisie depuis 2011. Et ce afin de soutenir une croissance inclusive et durable. Tout en redonnant confiance aux investisseurs. Rien que pour l’année 2018, 205 millions d’euros de nouveaux financements ont été, selon elle, approuvés par le Conseil d’administration de la BEI.

«La BEI est fortement mobilisée pour soutenir la Tunisie nouvelle avec 7,7 milliards de dinars de nouveaux financements depuis 2011. Nous voulons favoriser des investissements qui contribuent au développement durable, à la cohésion sociale et à l’emploi en Tunisie», a déclaré Emma Navarro. Et d’ajouter: « Avec nos partenaires tunisiens, nous soutenons la réhabilitation des quartiers défavorisés et la valorisation des quartiers historiques. Notamment les médinas, pour améliorer le quotidien des Tunisiens. Nous renforçons le soutien aux entreprises. Et nous soutenons le développement de projets durables, la formation et la création d’emplois. Notamment pour les jeunes générations. Là où se joue l’avenir de la Tunisie», précise-t-elle.

BEI : un nouvel investissement de 77 millions d’euros

En outre, Mme Navarroa a annoncé que la BEI avait signé un contrat de financement de 77 millions d’euros. Et ce, pour soutenir le projet d’envergure de réhabilitation des quartiers défavorisés et des centres historiques soutenu par le Gouvernement tunisien.

Ce nouvel investissement européen contribuera, selon ses propos, à la réhabilitation de 146 quartiers urbains à faible revenu et de plusieurs centres historiques. Ces derniers sont répartis dans les 24 gouvernorats de Tunisie. Les nombreuses médinas et quartiers historiques qui constituent un patrimoine national culturel, architectural et immatériel inestimable.

«La BEI est fière d’accompagner les collectivités tunisiennes face à l’urgence de doter ces quartiers d’infrastructures publiques de base. Que ce soit les réseaux d’eau et d’assainissement, le revêtement et le drainage des chaussées, le développement des réseaux électriques. Ou encore la construction de terrains de jeux et de complexes sportifs et socioculturels», a affirmé la responsable européenne.

Egalement, la BEI met toute son expertise au service de la gestion et de la réalisation de ce projet. Et ce, grâce à un programme d’assistance technique financé par l’UE et piloté conjointement par l’AFD et la BEI.

«Ce financement fait écho au succès de la précédente opération intitulée “Réhabilitation urbaine Tunisie” », que la BEI a financé à hauteur de 70 millions d’euros en 2012 aux côtés de l’AFD, de l’UE et de l’État tunisien. Et ce, pour soutenir le premier programme national de réhabilitation urbaine appelé  “Programme de réhabilitation et d’insertion des quartiers d’habitat populaire” (PRIQH 1). Il s’agit d’un programme d’investissement national visant la réhabilitation de certaines zones urbaines parmi les plus défavorisées de Tunisie sur la période 2012/2016», a-t-elle conclu.

Il est à noter que ce financement s’inscrit enfin dans le cadre de l’Initiative Résilience Economique de la BEI, en raison de ses effets positifs attendus sur les plans social, économique et environnemental, y compris en matière de cohésion sociale et d’inclusion, de création d’emplois et de stimulation de la croissance de l’activité économique.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here