Dinar : des « quick wins » réglementaires s’imposent

Dinar Tunisie L'Economiste Maghrebin

Le taux de change du dinar continue de subir de plein fouet la dégradation des fondamentaux de l’économie tunisienne. Une situation insoutenable à moyen terme compte tenu du niveau du stock de devises et des contraintes de financement qui pèsent sur les finances publiques. c’est ce qui a été constaté dans le plan de relance économique 2019/20 élaboré par le Conseil d’analyses économiques.

Face à cette situation, un certain nombre de mesures s’imposent aujourd’hui. Et ce afin d’améliorer le climat des affaires et booster les exportations, atténuant ainsi les pressions baissières sur le dinar.  Voici les neuf mesures de relance préconisées.

  • Permettre aux personnes physiques (résidentes) d’ouvrir des comptes en devises;
  • Élargir le périmètre de l’amnistie de change;
  • Améliorer l’efficacité des services de la Société Monétique Tunisie offerts aux clients en déplacement à l’étranger;
  • Permettre aux étudiants étrangers d’ouvrir des comptes en devises en Tunisie;
  • Rendre effective la possibilité pour les banques résidentes de lever des fonds sur le marché international et d’assurer la couverture contre le risque de change. Et ce pour toute opération de funding initiée par les banques locales;
  • Réviser à la hausse le plafond de l’allocation touristique et de l’allocation pour voyages d’affaires (AVA);
  • Assouplir les procédures d’établissement de la fiche d’investissement;
  • Supprimer graduellement le nivellement couverture pour les banques;
  • Lancer de nouveaux produits dérivés de couverture de risque de taux et de change.

La même source a affirmé que ces mesures d’urgence ne vont pas remettre le dinar sur un trend haussier. Mais, elles sont surtout incontournables pour instaurer un climat de confiance entre les acteurs économiques. Et pour déclencher un processus de normalisation des transactions en devises échappant au regard du régulateur, atténuant les pressions baissières sur la monnaie tunisienne.

A noter que lors de la séance d’aujourd’hui, un euro s’échange à environ 3.341 dinars et un dollar à 2.935 dinars.

2 Commentaires

  1. Le modèle qui sauvera le Dinar de ses chutes multi-monnaies fortes est plutôt lié à la réduction de nos excès publics en promotions des exportations. Y instaurer des contraintes de prix à l’avantage du marché intérieur et le Dinar s’appréciera.
    (Raisonnons suivant la Théorie mathématique des jeux)

  2. Le modèle qui sauvera le Dinar de ses chutes multi-monnaies fortes n’est-il pas plutôt lié à la réduction de nos excès publics en promotions des exportations ? Y instaurer des contraintes de prix à l’avantage du marché intérieur n’est-il pas la condition nécessaire à la certaine appréciation du Dinar ?
    Mettons des équations (théorie des jeux ) est nous verrons mieux ce que nous avons à faire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here