Tourisme & transport : les nécessaires synergies…

Tourisme & transport - L'Economiste Maghrébin

L’amélioration de l’accessibilité aérienne de la Tunisie et la prospection des marchés touristiques ont été examinées au cours d’une séance de travail tenue au siège du ministère du Tourisme et de l’Artisanat. Cette réunion s’est déroulée entre René Trabelsi, ministre du Tourisme, et Hichem Ben Ahmed, ministre du Transport.

La séance s’est déroulée aussi en présence des premiers responsables des entreprises sous tutelle des deux ministères et des présidents des fédérations professionnelles du tourisme.

Les deux ministres ont mis en exergue les relations étroites entre les deux secteurs et la nécessité de trouver les meilleures solutions en matière de prestations, de qualité aériennes et d’accessoiriste.

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a indiqué que la consolidation de la reprise touristique et la pérennité du tourisme sont largement tributaires d’une meilleure offre du transport aérien au double plan qualitatif et quantitatif. D’autant plus que le tourisme tunisien affiche plusieurs ambitions au niveau de la pénétration des marchés traditionnels et de la prospection de nouveaux horizons pour le secteur.

5000 millions de dinars de recettes en 2019

Le secteur, rappelle encore le ministre s’est assigné l’objectif de neuf millions de touristes et de 5000 millions de dinars de recettes en 2019.

De son coté le ministre du Transport a donné un éclairage sur la nouvelle stratégie des deux compagnies nationales de transport aérien. Le premier objectif est d’atteindre 80% du taux de régularité des vols de la compagnie Tunisair au terme des trois prochains mois.

D’un autre coté la compagnie Tunisair Express fera l’objet d’un redéploiement de sa flotte dans la perspective d’assurer les meilleures prestations au niveau des dessertes domestiques.

Évoquant le secteur de l’artisanat, les deux ministres ont convenu de garantir une meilleure promotion de ce secteur aussi bien dans les aéroports qu’à bord des avions du pavillon national.

Plusieurs autres questions ont été examinées, dont notamment le transport touristique, l’accueil dans les aéroports, le traitement des bagages et les possibilités de redynamisation des aéroports intérieurs, essentiellement ceux de Tabarka et de Tozeur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here