IDR ciblera en 2019 la jeunesse, l’enfance et la femme rurale

IDR Tunisie-Allemagne L'Economiste Maghrebin

Le Forum national de capitalisation du projet «Initiative pour le développement régional» (IDR) aura lieu demain à Tunis. 

Ainsi, le projet IDR invite les Tunisiens des gouvernorats de Béja, Kef, Jendouba, Siliana, Kairouan, Kasserine, Sidi Bouzid et Médenine à se familiariser avec des nouvelles approches participatives de développement régional et local. Ce projet concerne tous les domaines de la vie des habitants des régions. Soit du secteur de la santé publique, l’éducation, l’agriculture jusqu’aux affaires sociales et la femme, famille et enfance.

Notons que le projet tuniso-allemand IDR soutient des gouvernorat dans lesquels développer et exécuter des projets de développement socio-économique durable. Et ce d’une manière plus participative et efficace. Il est mis en œuvre, depuis quatre ans, conjointement avec le ministère tunisien du Développement et la GIZ. Et il est financé par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement.

IDR : projets réalisés jusqu’à 2018

Jusqu’à 2018, le Projet IDR a permis la rénovation de dix centres de santé, une unité de réhabilitation des personnes handicapées, la construction d’un centre de mammographie et l’acquisition d’équipements médicaux.

Il a permis également la réhabilitation de neuf écoles primaires en zones rurales et frontalières et la construction et l’équipement de huit cantines scolaires et l’équipement des clubs d’enfants.

Ainsi, les citoyens tunisiens profitent immédiatement de ces activités. Soit à travers une meilleure qualité des services au niveau local, soit grâce à leur participation active à la planification et la mise en œuvre des projets de développement dans leurs régions.

A noter que le Forum de capitalisation du projet IDR sera une opportunité pour diffuser les bonnes pratiques. Et ce, en vue des activités planifiées à partir de 2019 qui cibleront des groupes vulnérables. Tels que la jeunesse et l’enfance menacée, les femmes en milieu rural et les personnes à besoins spécifiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here