Les cosmétiques un danger pour l’équilibre hormonal féminin ?

cosmétiques L'Economiste Maghrébin

A notre époque contemporaine et avec toutes les normes de beauté qui s’imposent, il est difficile pour les femmes comme pour les hommes de se passer de cosmétiques.

Ces produits que l’on utilise quotidiennement pour les soins du corps et du visage ne sont pourtant pas sans danger. Des études de plus en plus nombreuses montrent en effet qu’ils sont susceptibles d’engendrer des troubles hormonaux, ce même à faible dose.

Cosmétiques : les femmes plus exposées au risque

Les femmes surpassent les hommes en termes de consommation de produits de beauté, et sont donc en toute évidence les plus exposées à ce risque. De ce fait des scientifiques de la George Mason University (Virginie) ont cherché à analyser l’impact des cosmétiques sur les niveaux d’hormones féminines et à déterminer s’ils constituent des perturbateurs endocriniens.

Les analyses se sont particulièrement intéressées au bisphénol A, les chlorophénols, les benzophénones et les parabens fréquemment trouvés dans les compositions de produits cosmétiques d’utilisation courante.

Pour ce faire les scientifiques ont analysé 509 échantillons d’urine de 143 femmes âgées de 18 à 44 ans, toutes exemptes de maladies chroniques et ne prenant pas de contraceptifs. Ainsi, les analyses des composés ont été réalisées tout au long du cycle menstruel.

Les résultats publiés dans la revue Environment International, ont été déterminés selon l’exposition à un ou plusieurs produits (exposition multi-chimiques). Ainsi, pour l’exposition à un seul produit les résultats différaient d’un produit à un autre. Dans les modèles multi-chimiques, tous les facteurs étaient associés à une augmentation de la progestérone.

La directrice de l’étude, Anna Pollack, explique à cet effet que « des produits chimiques tels que les parabènes peuvent augmenter les niveaux d’œstrogènes. Si cette découverte est confirmée par des recherches supplémentaires, elle pourrait avoir des implications pour les maladies dépendantes des œstrogènes, comme le cancer du sein« .

Elle invite ainsi les utilisatrices de produits cosmétiques à « faire attention aux produits chimiques contenus dans les produits de beauté ».

Des femmes de plus en plus nombreuses conscientes des effets potentiellement dangereux des cosmétiques se tournent actuellement vers « la clean beauty » . Une révolution des mentalités et des standards de beauté est-elle en marche ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here