Faouzi Charfi: « Le gouvernement actuel est la nouvelle Troïka »

Faouzi Charfi

Que pense le parti Al Massar à propos du remaniement ministériel? Rencontré lors de l’événement organisé par l’association Solidar, Faouzi Charfi, un des dirigeants du parti Al Massar dresse un état des lieux de la situation actuelle.

Il précise: « Nous considérons que le timing du remaniement ministériel est un peu trop tard dans la mesure où ce remaniement a tardé à venir ».

Selon lui, il aurait dû être fait depuis le mois de mai ou juin. Il ajoute: « Ce que j’en retiens, je ne vois pas de modification de la ligne politique et économique de ce gouvernement, pour la simple raison  qu’aucun des ministères  concernant l’économie n’a été touché, tout en gardant la même politique ».

Et de poursuivre: « Or le remaniement ministériel comme il a été annoncé avait pour objectif de changer l’orientation politique suite à la dégradation de la situation financière et économique du pays ».

Selon lui, il s’agit d’un remaniement ministériel  composé sous l’aval du mouvement Ennahdha. Ce dernier est en train de choisir le futur partenaire 2019 considérant qu’Ennahdha a tourné la page au président de la République Béji Caïd Essebsi et a  choisi son partenaire Youssef Chahed ».

Il ajoute: « Nous sommes dans une situation nouvelle où nous avons un gouvernement soutenu par le mouvement Ennahdha ainsi que  par un groupe parlementaire hétéroclite ( les anciens de Nidaa Tounes, Machrou3 Tounes, la coalition nationale).

Et de poursuivre: « Aujourd’hui ce gouvernement de coalition tri partisane  est la nouvelle Troïka. C’est un schéma nouveau qu’il va falloir vivre. D’ailleurs,  nous ne sommes pas représentés dans ce gouvernement. Quant au ministre actuel Samir Ettaïeb, il ne représente en rien le parti Al Massar ».

Il conclut: « On aurait aimé avoir  un gouvernement de combat avec moins de ministres visant à préparer les élections et arrêter la dégradation de la situation économique et financière.  Mais la réalité est tout autre avec plus de  ministres, ce qui est contraire à l’esprit de Carthage 2 ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here