Collision en mer: les deux navires sont enfin séparés

collision en mer-les 2 navires séparés

Après 5 jours depuis l’accident, le roulier tunisien Ulysse et le porte-conteneurs Virginia sont enfin séparés depuis ce jeudi soir à 21h30. L’enquête continue pour déterminer les responsabilités de chacun dans cet accident.

Collision Cap Corse: les navires sont enfin séparés

Dimanche dernier, alors qu’il se trouvait au mouillage à environ 28km de Cap Corse, le porte-conteneurs chypriote Virginia avait été percuté par le navire roulier tunisien Ulysse vers 7h30 du matin. Après plusieurs tentatives de désincarcération qui ont échoué, le navire Ulysse a enfin pu se libérer du porte-conteneurs Virginia. L’effet de la houle ayant aidé à cette opération très difficile.

Les experts du Bureau Veritas ont jugé que l’Ulysse était apte à la navigation et ce malgré sa proue complètement aplatie. A présent, c’est désormais à la CTN  de décider à quel port il ira pour les réparations.

Cependant, le Virginia n’a pas quitté son mouillage car avant son transit, sa soute n°3 éventrée devra auparavant être vidée des 100 m3 de fioul. L’armateur devra se charger de cette opération.

Si les deux navires marchands sont libérés, la crise n’est pas encore finie. Les responsabilités de chacun n’ont pas encore été clarifiées par l’enquête en cours. Le parquet de Paris diligente l’enquête. L’amiral du Ché français  a affirmé : « 40 minutes avant la collision, le sémaphore de Cap Corse a contacté par radio le roulier tunisien. Un appel de routine concernant tous les navires en approche du dispositif de séparation du trafic maritime le long de la côte Est de la Corse. L’Ulysse a bien répondu. Il y avait donc quelqu’un à la passerelle. »

La lutte contre la pollution continue et aucune côte n’est menacée actuellement

En effet, les opérations de dépollution se sont poursuivies ces  jours-ci avec le retrait des hydrocarbures rejetés en mer. Des moyens aériens de la Marine et des douanes aident à la relocalisation des zones de pollution et permettent la réorientation du dispositif de récupération des hydrocarbures en mer .
La Préfecture maritime précise que   » les navires affrétés Abeille Flandre et Jason, et le Pluton de la Marine nationale sont présents sur zone pour assurer la sécurité des navires et préserver l’environnement. Aussi, un barrage anti-pollution a été déployé le long du Virginia. Le navire Ulysse doit rester ce vendredi sur zone jusqu’à réévaluation de la situation dans la journée . Le Virginia après la désincarcération n’a pas quitté son point de mouillage. »

Enfin, l’accord « Ramogepol « a démontré son efficacité puisque dès dimanche soir, quatre bateaux italiens remorqueurs et spécialisés dans la lutte antipollution sont arrivés dans la zone de l’accident.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here