La francophonie, préoccupation importante de la Tunisie

Francophonie L'Economiste Maghrébin

Dans une interview accordée à France 24, le président Béji Caïd Essebsi  BCE a mis l’accent sur la place des femmes en Tunisie. Il a rappelé l’importance de défendre les droits des femmes en Afrique. Cet entretien s’inscrit en marge du sommet de la Francophonie en Arménie. Il a ajouté: « La Tunisie est prête pour la francophonie ». 

Evoquant le choix du gouvernement de l’union nationale, « il a atteint plusieurs objectifs, mais ce choix est devenu une erreur », a-t-il poursuivi. M. Essebsi a rappelé que le pays continue vers le progrès décrivant le pays comme étant un pays africain, arabe, musulman et méditerranéen.

« Le pays a réussi à faire face à l’extrémisme grâce à l’ouverture d’esprit déjà enracinée », a-t-il poursuivi. 

M. Essebsi, a remercié le président français Emmanuel Macron, pour son discours encourageant  lors du sommet de la Francophonie.

Evoquant la crise économique du pays, M. Essebsi a souligné « Je ne parle pas des affaires de la Tunisie quand je suis à l’étranger ».

Interrogé sur le consensus entre Nidaa et Ennahdha, il a répondu que chaque chose a son temps.

Rappelons que la Tunisie abritera le Sommet de la francophonie en  2020. Tout comme il se tiendra le congrès international de la FIPF (Fédération internationale des professeurs de français) du monde entier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here