Collision en mer : la France dénonce le comportement anormal du navire tunisien

COLLISION-NAVIRES-ACCIDENT-France

Ce dimanche à 7h30 du matin, l’Ulysse, un navire roulier tunisien est entré en collision avec le porte-conteneurs chypriote CLS Virginia. Alors que ce dernier était au mouillage, à quelque 28 km au nord-ouest du Cap Corse.

Du carburant de propulsion s’est répandu en mer à cause de la brèche provoquée par la collision dans les soutes du porte-conteneurs. Les premiers résultats de l’enquête impliquent le navire tunisien.

Collision en mer : qui est le responsable ?

Le ministre français de l’Environnement, François de Rugy, lors d’un point presse hier à l’aéroport de Bastia, a dénoncé le comportement anormal du navire roulier tunisien.

D’après le ministre, à ce stade de l’enquête, des explications précises ne sont pas encore disponibles. Mais il apparaît qu’aucune équipe n’assurait la veille à la barre du navire roulier tunisien. Car sinon, la collision aurait pu être évitée. La navigation à vue aurait simplement suffi et a fortiori grâce à tous les appareils électroniques.

Aujourd’hui, la priorité est de désincarcérer les deux bateaux. L’opération est très compliquée, puisque la collision a provoqué l’encastrement du porte-conteneur dans le navire roulier.

En outre, des navires antipollutions italiens commencent à pomper les 600 tonnes d’hydrocarbures qui se sont déversées en mer.

En effet, les côtés italien et français mobilisent tous les moyens pour que cet accident ne donne pas lieu à une catastrophe environnementale. Ainsi, des barrages sont déployés autour des deux navires.

Enfin, concernant le navire tunisien, six des 45 personnes à bord ont déjà été évacuées. Après sa désincarcération et un examen approfondi des circonstances de l’accident, il sera réparé au port de Bastia.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here