Bassel Torjeman: « C’est à Ennahdha de convaincre les Tunisiens »

Bassel Torjeman
Bassel Torjeman

Les révélations du collectif d’avocats de la défense de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi ont dévoilé des documents incriminant Ennahdha. Les réactions n’ont pas tardé dans les médias. Que faut-il comprendre? Bassel Torjeman, analyste politique, donne son point de vue sur la question.

Il a souligné: « Le Front Populaire  a étayé  ses propos à travers des documents incriminant directement le mouvement Ennahdha. Le mouvement aurait en effet hébergé une organisation secrète. A mon avis, au lieu de répondre à travers les médias. Il est du devoir du mouvement Ennahdha de convaincre les Tunisiens. Aujourd’hui, le mouvement n’arrive pas à convaincre la rue ». 

 Ennahdha doit répondre aux questions 

Et de poursuivre: « D’ailleurs, on a vu Abdelkarim Harouni comment il s’est attaqué à Mongi Rahoui. Aujourd’hui, le mouvement Ennahdha doit répondre aux questions posées par le collectif d’avocats de la défense de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi ». 

Bassel Torjeman a également ajouté:  » Si le mouvement Ennahdha estime qu’il est la cible de calomnies et de fausses accusations, montées de toutes pièces par le Front populaire, il devra donc démentir ces accusations en allant à la justice. Et c’est à elle de  trancher »

Et de poursuivre: « Si l’accusation d’être à la tête d’une organisation secrète pour commettre des opérations terroristes s’avérait fondée, d’après la loi antiterroriste le mouvement Ennahdha devrait être dissous. »

M. Bassel estime que les révélations relatives au dénommé Mustapha Khedher sont graves. Lors de son arrestation Il était en  possession de nombreux documents en lien avec les assassinats politiques. Ces derniers auraient été subtilisés au ministère de l’Intérieur. Des caméras dissimulées dans des stylos, des cravates  auraient été saisies et transférés à la brigade antiterroriste. Tout ceci est assez troublant.  » En tout état de cause, estime M. Torjeman, il ne tient qu’à Ennahdha de démentir et de prouver la non véracité de ses allégations ».

« Les pays colonisateurs d’Europe ont une lourde responsabilité dans l’exode massif des Africains vers leurs rivages »

Sur un autre volet,  la proposition de Theo Francken,  secrétaire d’État belge à l’Asile et la Migration, de créer des camps de réfugiés en Tunisie,  Bassel Torjeman a rétorqué. « Ce n’est pas du rôle du gouvernement tunisien de répondre à ce genre de proposition, cela relève plutôt de la diplomatie et c’est au ministère des Affaires étrangères de réagir ». 

Et de poursuivre:  « Ce n’est pas nous qui avons colonisé les pays subsahariens, ce n’est pas nous non plus qui avons poussé les Africains à quitter leur pays. Et ce n’est pas nous  non plus qui avons semé le chaos en Libye ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here