Tunisie : le mouvement Ennahdha dément le Front populaire

ennahdha - L'économiste maghrébin

Le comité de défense de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi accuse le mouvement d’Ennahdha d’avoir une branche armée. Le mouvement islamiste ne manque pas de répondre dans un communiqué rendu public aujourd’hui 2 octobre, sur son site officiel.

En effet, Ennahdha avance que les propos des représentants du Front populaire n’ont rien à voir avec la vérité. Il précise que le mouvement n’a aucune activité en dehors du cadre juridique organisant les partis politiques. Le parti islamiste indique que le dossier remonte à 2013 et l’accusé principal n’a aucune relation avec le mouvement Ennahdha.

Par ailleurs, le parti islamiste a rappelé que les affaires des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi sont devant la justice. A cet égard, le parti islamiste a exprimé sa confiance en la justice tunisienne.  Ennahdha a considéré que le seul programme du Front populaire est d’investir dans le sang des deux martyrs. Il a accusé le Front populaire d’être incapable de proposer des programmes sérieux aux Tunisiens.

En effet, le comité de défense de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi a affirmé qu’il détient plusieurs documents impliquant des membres du mouvement. Le comité a tenu une conférence de presse, aujourd’hui 2 octobre à Tunis.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here