Omar El Behi : les prix des légumes ont baissé de 30 à 40%

omar el béhi - L’Économiste Maghrébinministre du Commerce Omar El Behi

Le ministre du Commerce Omar El Behi est revenu sur plusieurs sujets d’actualité; et ce, lors de son intervention sur les ondes radiophoniques.

Le ministre avance que les prix des légumes ont enregistré une baisse par rapport à 2017 de 30% à 40%. Les prix des légumes demeurent plus ou moins inaccessibles pour certains consommateurs, malgré la baisse dont parle le ministre. Autre volet du problème: une quantité considérable de légumes et de fruits ne passent pas par les circuits officiels.

Cela contribue à la spéculation et la hausse des prix. Malgré l’affirmation du ministère sur la baisse des prix des légumes, l’inflation demeure stable à 7,5% d’après l’INS. Alors que les Tunisiens ont perdu 40% de leur pouvoir d’achat depuis 2011.

Source : ministère du Commerce

Omar El Behi a confirmé la fermeture de 70 magasins pendant une semaine, en raison d’infractions commises par des commerçants. “La fermeture de ces magasins n’est pas une sanction suffisante”, regrette le ministre. Cependant, il a plaidé pour une application rapide des décisions de fermetures. 

Par ailleurs, il a affirmé que les services du ministère ont saisi des quantités considérables de cahiers subventionnés, entreposés à Sousse pour la spéculation, avant de les livrer à des associations pour assurer leurs distributions.

Sur un autre volet, le ministre a évoqué la problématique de la composition alimentaire du pain. “La consommation du sel en Tunisie est très élevée en Tunisie”, affirme le ministre. Le ministère du Commerce, en coopération avec la Chambre des boulangeries et l’Association des maladies cardiovasculaires, détermineront un minimum de sel dans le pain.” Le ministère envisage donc de réduire les quantités de sel dans le pain, responsable de plusieurs maladies.

A une question portant sur le déficit commercial, le ministre affirme qu’il a augmenté de 2016 à 2017. Le déficit énergétique étant responsable de 75% du déficit commercial, d’après le ministre.

Enfin, Omar El Behi a plaidé pour la généralisation du payement électronique. Cependant, il a regretté que les banques prélèvent un taux considérable sur les payements en ligne.

Par

Publié le 10/09/2018 à 11:37

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend