Hachem Hmidi réagit à son limogeage et affirme son innocence

Hachem Hmidi , le Secrétaire d’Etat aux Mines limogé, a réagi aujourd’hui 31 août à son limogeage.

Le Secrétaire d’Etat chargé aux mines, Hachem Hmidi a indiqué que le dossier judiciaire en cours déposé contre lui est chargé de fausses accusations. L’ex-secrétaire d’Etat affirme qu’il a tous les justificatifs et toutes les preuves qui vont l’innocenter. Par ailleurs, il confirme qu’il passera devant la Justice comme tout citoyen tunisien. Il s’agirait d’un dossier relatif à la vente d’engrais à une personne étrangère. A cet égard, il a confirmé qu’il n’est pas intervenu dans cette affaire.

Hachem Hmidi confiant face aux accusations

«J’assumerai mes responsabilités», déclare-t-il. Par ailleurs, Hachem Hmidia indique qu’il a confiance dans l’indépendance de la Justice et sa maitrise de l’affaire. Selon lui, le Chef du gouvernement n’est pas sûr de l’existence de la corruption au niveau du ministère de l’Energie. Et d’indiquer qu’il n’a pas reçu de pot-de-vin.

Notons que le juge d’instruction auprès du pôle judiciaire et financier a émis une décision d’interdiction de voyage à son encontre.

Rappelons également que le Chef du gouvernement a démis quelques ministres et hauts fonctionnaires de leurs fonctions. Il s’agit de Khaled Kaddour, ministre de l’Energie, des mines et des énergies renouvelables; du directeur général des hydrocarbures, du Secrétaire d’Etat aux mines et du Président directeur général de l’ETAP.

A peine la nouvelle lancée, que les internautes et autres commentateurs se sont déchainés. Certains allant même jusqu’à parler d’entrée dans la deuxième phase de la guerre contre la corruption. Par ailleurs, il s’agit de la première fois qu’un Secrétaire d’Etat est démis de ses fonctions suite à une affaire de corruption.

Enfin, le chef du gouvernement a décidé de rattacher le ministère de l’Energie à celui de l’Industrie et des PME. Un changement crucial est à l’horizon.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here