Fahmi Chaâbane : le prix des terrains a augmenté de 8 fois depuis 2011

Fahmi Chaâbane - L'économiste MaghrébinLa promotion immobilière est un secteur qui peine encore

Le prix des terrains destinés à la construction est de huit fois supérieur à 2011, ce qui inévitablement s’est répercuté sur le prix du logement, affirme le président de la Chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers, Fahmi Chaâbane, lors de son intervention sur les ondes radiophoniques, aujourd’hui, 10 août.

Il a regretté que la loi de finances pour 2018 ait prévu une taxe de 13% sur les logements destinés à l’habitation avec effet rétroactif, et qui plus est,  une TVA qui atteindra 19% en 2020. Il a rappelé que les promoteurs immobiliers sont surendettés et sont confrontés à plusieurs problèmes : difficulté de remboursement des banques, cherté de la matière première,  manque de main-d’œuvre qualifiée et hausse des prix des terrains. La solution  à la crise ? Selon l’intervenant, la solution est  d’accorder la possibilité aux étrangers, toutes nationalités confondues, de pouvoir acquérir des terrains. Pour lui, cette solution aiderait au déblocage de la situation et permettrait de faciliter la vente des appartements aux étrangers.

Fahmi Chaâbane expose les conséquences

En mai 2018, a-t-il poursuivi, les promoteurs immobiliers n’ont vendu que 24 appartements sur l’ensemble de tous les gouvernorats  à cause de cette conjoncture si difficile. Pis encore, cette mévente de logements neufs a fait qu’un certain nombre de promoteurs immobiliers ont dû cesser leurs activités. D’où la proposition d’octroyer le droit aux étrangers d’acheter des logements sans recourir à l’autorisation du gouverneur.

La Chambre a mené une rude bataille contre l’augmentation exorbitante de la TVA instaurée par la LF pour 2018. En effet, elle avait proposé 7% de TVA , mais l’ARP a fini par adopter une TVA de 13%, applicable à partir du 1er janvier 2018, et de 19% à partir du 1er janvier 2020.

De son côté, le consommateur endure un véritable calvaire pour devenir propriétaire d’un logement : outre les taux d’intérêt excessifs pratiqués par les banques, il doit composer avec le prix du logement devenu tout bonnement inaccessible. Bonjour les dégâts !

Par

Publié le 10/08/2018 à 14:58

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin