Céréales en Tunisie : comment atteindre l’autosuffisance

ALECA Agriculture L'Economiste Maghrébin

Les quantités de céréales en Tunisie ainsi que les semences collectées à l’échelle nationale ont enregistré une baisse, a annoncé l’Office des céréales sur son site officiel.

Il s’agit du bilan du 1er janvier au 31 juillet 2018. Les chiffres révèlent une baisse de 6% par rapport à la même période de la campagne de 2017, soit 7,6 millions de quintaux alors qu’elles étaient de 8,1 millions de quintaux en 2017. Il est à rappeler que la production nationale de céréales en Tunisie, bien qu’en croissance connaît des fluctuations importantes  liées surtout aux effets du climat.  Les agriculteurs sont appelés à gérer un risque climatique devenant structurel dans un environnement semi-aride très hostile à l’obtention de rendements élevés et réguliers.

Céréales en Tunisie, de la nécessité d’atteindre l’autosuffisance

La Tunisie n’a pas encore atteint le stade de sécurité alimentaire et d’autosuffisance en matière de céréale ce qui impose encore plus de travail sur ce volet.  Notons qu’en 2017, la centrale agricole (UTAP) a regretté et a dénoncé  » une récolte insuffisante de céréales en Tunisie ». Ainsi, le travail doit être axé sur plus de production pour atteindre la sûreté alimentaire en matière de céréales en Tunisie.

Pour rappel, la Tunisie continue encore à importer le blé ce qui continue à épuiser nos réserves en devises à un moment où la Tunisie est en a le plus besoin étant donné ses réserves. Le Code d’investissement prévoit plusieurs mesures et incitations pour les agriculteurs, toutefois la production des céréales n’a pas décollé, elle a même baissé par rapport à l’année dernière.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here