Barack Obama au Kenya pour rendre visite à sa famille

barack-obama-kenya

L’ancien président, Barack Obama l’avait promis en 2015 et dimanche dernier il l’a fait. Il a rendu visite à sa famille au Kenya et a inauguré un centre de jeunesse fondé par sa belle-soeur.

En 2015, lors de sa visite officielle au Kenya, le président Obama n’avait pas pu visiter le village dont son père était originaire pour des raisons sécuritaires. En effet, l’avion présidentiel était trop grand pour atterrir à l’aéroport de la ville de Kisumu.

Dimanche, l’ancien président américain est arrivé au Kenya pour visiter la maison ancestrale, avant de se rendre en Afrique du Sud pour l’hommage à Nelson Mandela. Dès son arrivée, il a effectué une visite de courtoisie au Président Uhuru Kenyatta et à son principal opposant Raila Odinga.

barack-obama-mama-sarah

Ensuite, il s’est rendu dans la maison de sa grand-mère Sarah Obama, dans le village de Kogelo où son père est né et enterré. Avec cette dernière, il a exprimé sa joie de rencontrer sa famille et a évoqué ses souvenirs du Kenya.

 

En effet, Barack Obama a voyagé au Kenya pour la première fois à 27 ans. Jusqu’à aujourd’hui il se souvient du train qu’il avait pris de Nairobi, très lent pour lui, du bus rempli de poulets et de patates, d’un matatu, un bus-taxi qui n’arrivait pas à garder l’équilibre tellement il était bondé et de la bonne marche pour arriver à la maison de « mama » Sarah.

Son plus beau souvenir reste la baignade le soir sous un ciel étoilé. En regardant les étoiles à ce moment-là, il avait compris que cette plénitude ne pouvait lui être offerte par aucun hôtel 5 étoiles.

Mais cette fois, il est  revenu pour inaugurer le centre Sauti Kuu (« Fortes voix », en swahili) créé par sa demi-sœur Auma Obama. Avec Auma, ils ont le même père et cette dernière a même assisté à son inauguration en 2009 et s’est occupée de la visite présidentielle de son frère au Kenya en 2015.

 

Barack Obama inaugure le centre pour jeunes de sa demi-soeur  

D’après Auma, ce centre ultramoderne va permettre aux jeunes de la région d’avoir accès à une bibliothèque, de pouvoir utiliser l’internet grâce au laboratoire multimédia et de pratiquer des activités sportives comme le football, le volley-ball et le basket-ball.

De plus, des cours en éducation civique, en finance, en protection de l’environnement et en éthique du travail leur seront dispensés. «Je ne veux pas que ma communauté soit mendiante», avait conclu Auma Obama lors de son discours d’inauguration.

 

Par

Publié le 18/07/2018 à 13:49

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin