Attijari bank développe plus sa stratégie d’accompagnement des TRE

Attijari-bank-TRE-l-economiste-maghrebin

Affirmant son engagement pour servir les Tunisiens résidents à l’étranger (TRE), Attijari bank a renforcé sa présence à l’étranger par l’ouverture par le Groupe Attijariwafa bank de nouveaux bureaux de représentation au Canada et au Moyen-Orient.

Ainsi, la banque a enrichi son réseau de partenaires, en disposant des conventions avec la Banque Postale de France, l’Office des Tunisiens à l’Etranger, Al Ansari, Lari exchange ; ceci permettra aux TRE de profiter d’une réduction sur les coûts des transferts émis.

En plus de son réseau à l’étranger et de ses agences en Tunisie (207 agences), Attijari bank a mis à la disposition des TRE des canaux de communication appropriés et disponibles. Il s’agit d’un espace d’information dédié et une rubrique de prise de rendez-vous au niveau du site web de la banque, une adresse e-mail gérée par une structure spécialisée et un centre d’appel disponible du lundi au samedi de 8h à 20h, et ce, à partir de la Tunisie et de l’étranger avec des appels non surtaxés.

A cette occasion, Kamel Habbachi, DGA d’Attijari bank a annoncé, lors d’un point de presse organisé ce matin, que pour l’année 2018, la banque a renforcé et consolidé deux axes destinés au TRE. « D’abord, le principe qui nous drive par rapport aux TRE est que la banque fait de cette catégorie très chère à la Tunisie une réelle vocation. C’est-à-dire que la prise en charge des TRE n’est pas un évènement conjoncturel ».

Pour cette raison, la banque a misé sur la proximité des TRE. «Nous sommes présents aujourd’hui à travers un réseau européen de 47 agences, dont 32 en France ainsi qu’à Milan, Londres, Dubaï, Djeddah, Dawha avec la même identité…Cette proximité est un message très fort et identitaire par rapport au Groupe ».

La banque a misé, également, sur l’offre des services. « Nous avons lancé « le Pack BLEDI+ » qui regroupe tous les services bancaires dont aurait besoin un TRE. Cette offre par excellence pour les TRE comprend une panoplie de services de banque au quotidien et plusieurs avantages et gratuités, à savoir une exonération de commissions pour les transferts reçus de l’étranger, une bonification du taux de change ainsi que des taux avantageux pour les TRE désirant investir dans l’immobilier qui sont plus que meilleurs ».

De même, Attijari bank s’est focalisé sur le lien des TRE avec le pays d’origine. « Qu’ils soient à Dubaï, au Canada, aux Etats Unis, en Europe, au Moyen-Orient…le contact des TRE avec la banque est très facile. Et nous nous préparons actuellement pour une transformation importante pour la banque qui va faciliter l’accès facile à une banque digitale et répondre prochainement à des besoins vitaux des TRE».

Attijari bank: lancement officiel, aujourd’hui, de la campagne TSF 2018

Dans le même sillage, M. Habbachi a annoncé le lancement officiel, aujourd’hui, de la campagne TSF 2018 qui 9comprend plusieurs volets, dont la communication externe, le marketing, l’accueil chaleureux, l’organisation des rencontres B2B dédiées au personnel et clients de la banque, l’accueil des TRE aux aéroports et ports tunisiens (Djerba, Tabarka, Zarzis, Gabès…).

De son côté, Mohamed Yasser Lourimi, responsable coordination BDD et Marché PP auprès d’Attijari bank, a affirmé qu’une réflexion stratégique a été, menée, depuis 10 ans,  sur les TRE. Cette stratégie a été basée sur 3 axes essentiels.

Le premier axe consiste, selon ses dires, en le conseil et la présence physique qui marque la confiance. « Nous sommes le seul Groupe bancaire en Tunisie qui a 47 agences en Europe et là où les Tunisiens sont présents, nous sommes présents et nous serons toujours présents ».

Le deuxième axe consiste en l’acclimatation. « Dans ce sens, nous avons placé, en 2009/2010, 12 conseillers tunisiens multidisciplinaires en Europe qui ont eu des formations spécifiques dans différents domaines (financier, fiscal, patrimoine, gestion douanière….). Nous avons actuellement 7 bureaux de représentations dans les Pays de Golf.  Et nous avons lancé, en 2013, notre offre qui a été basée sur le premier souci des TRE, celui de la cherté du coût des transferts d’argent vers la Tunisie. D’où nous sommes aujourd’hui à un transfert à seulement 2 euros pour chaque 1000 euros émis ».

Troisième et dernier axe, sur lequel la stratégie s’est focalisée, est de donner aux TRE une offre qui les attache  de plus en plus à la Tunisie, celle du «Pack BLEDI+».

Par

Publié le 12/07/2018 à 13:51

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend