SNCFT : acquisition de 60 wagons de la Chine réservés au transport des céréales

SNCFT L'Economiste MaghrébinSNCFT

La Société nationale des Chemins de fer tunisiens (SNCFT) a lancé un appel d’offres international pour l’acquisition de 600 wagons-trémies en acier, à voie métrique, destinés au transport de phosphate et dérivés sur les lignes de la SNCFT, ainsi que des fournitures et des prestations annexes.

A travers l’appel d’offres, la SNCFT a reçu, dans la journée du mardi 10 juillet, un lot de 60 wagons, de fabrication chinoise, destinés au transport des céréales.

La SNCFT vise le marché chinois

Et c’est la compagnie chinoise spécialisée dans les transports ferroviaires, Baotou Beifang Chuangye et qui dispose d’un grand potentiel de développement et de compétitivité à l’échelle internationale qui commence à s’intéresser de plus en plus au marché tunisien.

Ridha Saïdi, ministre-conseiller auprès du Chef du gouvernement, chargé des projets économiques, a fait savoir que ces wagons seront affectés au transport des céréales sur deux lignes entre Tunis, Bizerte et Ghardimaou. Selon lui, cela marque un grand pas en avant dans la coopération économique et commerciale entre les deux pays qui sera de plus en plus renforcée à l’avenir.

L’objectif est clair: “Renforcer la coopération bilatérale et attirer les investisseurs chinois en Tunisie”, a-t-il conclu.

Rappelons qu’il y a un an de cela un Forum économique tuniso-chinois multisectoriel avait été organisé à Tunis par la Centrale patronale, en présence d’un grand nombre d’investisseurs tunisiens et chinois, présidé par Hichem Elloumi, premier vice-président de l’UTICA, Khalil Laâbidi, DG de la FIPA, Aziza Hatira, PDG du CEPEX et Lu Pengqi, vice-président du CCPIT.

En somme, la Tunisie n’est pas seulement un hub compétitif pour la région euro-méditerranéenne, mais aussi une opportunité pour les entreprises chinoises. Il est à noter que 3553 entreprises étrangères ont investi en Tunisie, 75% d’entre elles produisent en Tunisie et exportent la majorité de leur production sur les marchés européens. Nos exportations vers la Chine ont crû de 15,5% en 2016 et nos importations de la Chine de 17,7% la même année, soit +600 millions de dinars en valeur. Le déficit commercial avec la Chine représente un tiers du volume global du déficit de la Tunisie.

 

Par

Publié le 11/07/2018 à 11:22

Dans cet article

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin