Manarat, le cinéma méditerranéen a désormais son festival

manarat

Le festival du cinéma méditerranéen de Tunisie (Manarat) se tiendra du 9 au 15 juillet  à Tunis et aux bords de plusieurs plages tunisiennes. Une conférence de presse a eu lieu, aujourd’hui, 3 juillet au siège de la BIAT, le parrain de la manifestation. La nouvelle initiative a vu le jour grâce à une étroite collaboration entre le Centre National du Cinéma et de l’Image (CNCI), l’Institut français de Tunisie (IFT), le Centre national du cinéma et de l’image animé de France (CNC) et d’autres partenaires privés, notamment Orange.

Dorra Bouchoucha, la directrice du festival a indiqué lors de son intervention que les journées cinématographiques de Carthage ont montré bel et bien l’engouement des Tunisiens pour le cinéma et les films tunisiens, raison pour laquelle une réflexion a été menée pour lancer ce festival qui veut réunir les cinéastes réalisateurs et cinéphiles des deux rives de la Méditerranée. Pour elle, la ligne éditoriale du festival consiste à choisir des films qui montrent les soucis, les problèmes et les préoccupations des deux rives. Et d’affirmer par la même occasion que les films sélectionnés dans le cadre du festival sont les films qui traitent cet angle, ce qui explique que la priorité n’a pas été accordée à des films inédits, affirme-t-elle.

De son coté, Chiraz Laatiri, directrice du Centre National du Cinéma et de l’Image (CNCI) a estimé que la première édition de Manarat connaitra un franc succès. Dans le cadre de la démocratisation du cinéma et de l’accès gratuit à l’art, des projections gratuites se dérouleront sur les plages. A cet égard, l’intervenant a fait savoir que des difficultés techniques ont été rencontrées, notamment sur les plages de Madhia et de Sfax. Néanmoins, les films seront projetés  sur les plages de La Goulette, La Marsa, Hammam-Lif, Bizerte, Hammamet, Sousse, Monastir et Gabès.

De son coté,  Khansa Bouassida, Directrice de la communication institutionnelle de la BIAT, a expliqué que la banque est ravie de parrainer la première édition du festival du cinéma Manarat. Revenant sur les raisons du parrainage du festival, l’intervenante a fait savoir que la banque partage les mêmes principes et valeurs avec l’esprit du festival, à l’instar de: l’ouverture et la promotion des jeunes talents et la même vision pour le développement et l’évolution du cinéma tunisien. De même l’intervenante a fait savoir que la BIAT croit au potentiel du cinéma. Cette forte conviction est rehaussé par une étude menée par la BIAT sur l’économie de la culture en Tunisie dont les principaux résultats ont établi :

  • L’engouement des Tunisiens, pour la production cinématographique tunisienne, notamment les films tunisiens et ce malgré un pouvoir d’achat limité.
  • L’amélioration de plusieurs niches dans le secteur cinématographique, comme le secteur de la distribution dans les grandes villes.
  • Le rôle important que le secteur privé peut jouer dans le domaine du cinéma.

L’intervenante a fait savoir que la BIAT travaille actuellement sur la mise en place d’une offre d’accompagnement et de financement dédiée au secteur culturel et qui prend en considération les différents besoins des acteurs culturels.

Manarat, le festival qui a le vent en poupe

De son coté, l’ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor n’a pas manqué de faire l’éloge de la nouvelle initiative Manarat. A cet égard, il a rappelé qu’il existe deux festivals au bord de la mer celui de Venise et celui de Cannes « et voilà que la Tunisie nous offre le troisième festival » conclut-il. Pour rappel, le budget du festival est estimé à un million 300 mille dinars. Le festival prévoit deux prix : le grand prix et le prix de la meilleure interprétation.

Informations pratiques sur le festival

52 films provenant de 12 pays sont programmés au festival, dont 10 films en compétition officielle;
Portrait d’un réalisateur en 6 films;
Hommage à la cinématographie de deux pays : le Maroc et la Palestine avec six films par pays.;
Panorama : l’actualité cinématographique des pays de la Méditerranée en 16 films;
Sept séances spéciales en hommage aux invités d’honneur.

Les projection se feront dans les salles suivantes :
• Alhambra, Zéphyr à La Marsa;
• L’Agora à La Marsa;
• Le CinéMadart à Carthage;
• La cinémathèque de Tunisie à la Cité de la Culture;
• La salle de cinéma de l’Institut français de Tunis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here