Face au Nigeria, l’Argentine a souffert jusqu’au bout

L'Argentine L'Economiste Maghrebin

L’Albiceleste a puisé au plus profond de ses réserves pour battre une valeureuse équipe nigériane qui s’est inclinée dans les dernières minutes du jeu devant la déferlante Argentine de Messi mais elle quitte le Mondial de Russie la tête haute. A noter que c’est  la cinquième fois consécutive que les Super Eagles sont éliminés par les Argentins en Coupe du monde.

Après avoir été sévèrement corrigés par la Croatie au début du tournoi, les coéquipiers de Lionel Messi sont propulsés en huitième de finale et rencontreront la France. De même, l’Argentine doit une fière chandelle à la  Croatie qui a battu la modeste Islande dans l’autre rencontre du groupe D.

Une tension palpable

Pourtant, les Argentins ont tremblé jusqu’au bout : leur capitaine, Lionel Messi, a marqué à la 14e minute avant que Moses, l’attaquant nigérian, n’égalise à la 49e minute sur penalty.

A égalité, l’Argentine était éliminée de facto, d’autant plus que les attaques argentines étaient stériles et la défense nigériane bien en jambes. Les Super Eagles se permettaient même des contre-attaques éclairs qui faisaient trembler la défense adverse.

La tension montait d’un cran et les double champions du monde se dirigeaient vers une sortie peu glorieuse. C’est alors que dans les dix dernières minutes, tout a basculé d’un camp comme dans l’autre : à quatre minutes de la fin du match, le défenseur Marcos Rojo crucifie le portier nigérian d’une reprise de volée de toute beauté à la 86e minute.

L’Argentine : le cauchemar des Africains

En attendant son prochain match contre la Colombie, le Sénégal est le seul pays africain rescapé qui a des fortes chances de continuer l’aventure dans ce Mondial en Russie après l’élimination du Nigeria, de la Tunisie, de l’Egypte et enfin du Maroc, qui est sorti par la grande porte en tenant tête à la terrible armada espagnole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here