APTBEF – Banques : pas de répercussion du nouveau taux sur les crédits logement

ahmed el karm - l'économiste maghrébin
Ahmed El Karm, président de l'APBEF

Invité sur les ondes radiophoniques, le président de l’Association professionnelle tunisienne des banques et des établissements financiers (APTBEF) Ahmed El Karm a  exposé l’avis de l’association sur l’augmentation du taux directeur de 100 points de base, passant de 5,75% à 6,75% par an.    

Ahmed El Karm a indiqué que l’APTBEF a pris la décision de ne pas répercuter le nouveau taux sur les clients des banques qui ont déjà contracté des crédits d’habitation. Cette décision a été prise en concertation avec la Banque centrale de Tunisie. Même les nouveaux crédits d’habitation seront concernés par cette décision, fait-il savoir. Il a affirmé que vu la situation financière de la majorité des Tunisiens, notamment les clients des banques qui ont obtenu des crédits pour l’achat de logement, cette décision a été prise. «Ils ne peuvent pas augmenter leur salaire pour faire face à l’inflation», explique-t-il.

Quand les banques tunisiennes visent l’intérêt des clients

Le président de l’association a affirmé que les tableaux d’échéance ne subiront aucune modification. Cependant, l’association rappelle que cette mesure demeure provisoire et qu’elle suivra avec attention les décisions de la Banque centrale. Le président de l’association a affirmé que la Banque centrale n’a pas consulté l’association et les banques avant d’augmenter le taux directeur. «L’augmentation du taux directeur est inévitable pour tout le monde. Et même si la Banque centrale nous avait demandé notre avis, nous aurions accepté», révèle-t-il.

Il a rappelé que le taux d’inflation a atteint 7,7% soit le taux le plus élevé des 20 dernières années. «Tout sauf l’inflation, car quand l’inflation atteint un niveau déterminé, il devient pratiquement impossible de l’éliminer et elle change tous les indicateurs économiques et devient comme un virus»,  s’alarme-t-il; avant de plaider pour une lutte de longue haleine contre l’inflation.

Répondant à une question qui porte sur les manières de lutter contre l’inflation, Ahmed El Karm affirme que plusieurs marchés ne passent pas par les circuits de distribution officiels. De même, il a recommandé de lutter contre la spéculation. «Si des mesures concrètes ne sont pas mises en place, l’inflation gagnera encore du terrain», conclut-il.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here