Les traditions tunisiennes de Aïd El-Fitr

Aïd El-Fitr L'Economiste Maghrebin

Selon les prévisions, aujourd’hui le 14 juin serait le dernier jour de Ramadan, marqué par la fête de la rupture, l’Aïd El-Fitr . Ce soir, la nuit du doute, après l’observation du croissant de lune, le mufti de la République tunisienne annoncera la date de l’Aïd El-Fitr.

Si le croissant de lune a été observé dans la soirée, alors l’Aïd aura lieu demain le 15 juin, marquant trois jours de festivités, sinon il débutera le 16 juin. Cette fête marque la fin du jeûne du mois de Ramadan et est célébrée le premier jour du mois de Chawal. Mais quels sont les origines et la signification de cette fête?

Origines de l’Aïd El-Fitr

En Tunisie, Aïd El-Fitr est souvent appelé l’Aïd essghaier (la petite fête) par opposition à l’Aïd el kébir (la grande fête).

Le terme « Aïd » est un terme arabe emprunté à l’araméen. En syriaque le terme ʿīdā  signifie fête.

Aïd El-Fitr est le premier jour du mois de Chawal et symbolise l’abondance et le triomphe sur les privations accomplis lors du mois de Ramadan.

Cette fête symbolise la vertu du partage, du pardon , de la réconciliation et de la fraternité.

Traditions pendant l’ Aïd El-Fitr

Les rituels de l’Aïd El-Fitr sont ancestraux. C’est une journée spéciale pour les familles tunisiennes. Tôt le matin, les hommes prennent leur petit déjeuner avant d’aller à la mosquée pour la prière de l’Aïd en portant leur plus beaux habits.

Avant la prière, chaque chef de famille doit s’être acquitté de l’aumône de solidarité envers les nécessiteux ou Zakat el fitr pour chaque membre de famille dont il a la charge enfants et bébés compris.

Cette année, le montant de la zakat el fitr a été fixé à 1,550 DT par personne. Ce montant peut être donné en nourriture ou en argent.

Cette aumône permet de purifier le jeûne du fidèle et aussi aux nécessiteux de célébrer l’Aïd sans mendier.

Après la prière, les festivités peuvent commencer. Les visites familiales se succèdent pour présenter à ses amis et ses proches les vœux de l’Aïd: ‘Aïdek mabrouk ‘, ‘aïdek mabrouk’ entend-on à chaque coin de rue.

Dans chaque maison, les mères de famille présentent aux invités les pâtisseries traditionnelles plus succulentes les unes que les autres. Des délicieux petits gâteaux aux amandes et au miel servis avec du thé.

C’est connu, l’Aïd El-Fitr est surtout la fête des enfants.  C’est l’occasion pour eux de mettre leurs beaux vêtements achetés pour l’occasion. Et parmi les traditions pour les récompenser on leur distribue des cadeaux ou on leur donne une petite somme d’argent appelée ‘mahba’ .

Enfin, la fête de l’Aid est aussi l’occasion de visiter les tombes des disparus, renouer le contact avec les amis et la famille et aussi spirituellement tirer les leçons de ce mois de jeûne et de privations.

Par

Publié le 14/06/2018 à 11:44

Dans cet article

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin