La FTAV défend bec et ongles la libéralisation du pèlerinage

FTAV

La libéralisation du pèlerinage, telle est la revendication de la Fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV). Elle n’a pas manqué d’exprimer son indignation à propos  de l’augmentation des frais, jugés exorbitants, pour la saison 2018, dans un communiqué rendu public, hier 8 juin.

La FTAV a considéré que l’augmentation est de l’ordre de deux mille deux cents dinars par rapport à la saison précédente et a rappelé que le coût du pèlerinage est de l’ordre de 11.710 dinars cette année. La Fédération tunisienne des agences de voyage considère que la Tunisie est le seul pays arabe à persister à monopoliser le Hadj. Pour la FTAV, il est temps que la libéralisation du pèlerinage devienne effective.  D’après la même source, cela accordera  le droit aux agences de voyage le droit d’assurer ce service «  surtout que les agences de voyage ont prouvé  leurs savoir- faire dans la gestion des voyages de Omra  ».

Voilà pourquoi la FTAV revendique la libéralisation du pèlerinage

La FTAV en veut pour preuve la libéralisation de la Omra qui a été une réussite incontestable aussi bien au niveau de la maîtrise des coûts qu’à celui de  la qualité des services. Par ailleurs, la fédération a affirmé que l’amélioration des services pour les pèlerins ne peut être effective qu’avec la libéralisation du pèlerinage.

La Fédération a affirmé que le pèlerin a le droit de choisir l’organisateur de son voyage et a considéré qu’une seule partie est incapable de gérer les attentes de dix mille pèlerins. Pour argumenter ses propos, la Fédération rappelle que des incidents ont eu lieu lors des précédentes saisons : égarement de pèlerins âgés et absence de services de base. En guise de conclusion, la FTAV affirme que la libéralisation du pèlerinage est dans l’intérêt de tout le monde surtout que le pèlerin tunisien aura la latitude de choisir l’organisateur qui correspond le mieux à ses attentes et besoins.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here