Paris : les atouts de la Tunisie dans le secteur de la santé et l’e-santé en débat

pénurie de médicaments

« Entreprendre en Afrique : les atouts de la Tunisie dans le secteur Santé et e-Santé”, tel est le thème de la conférence qui sera organisée par Club Afrique de la Presse parisienne (CAPP) et la plateforme de réseaux d’affaires et de recrutement Convergence. La conférence se déroulera le mercredi 20 juin à Paris.

En effet, l’argumentaire de la conférence considère que malgré la réussite de la transition démocratique en Tunisie, il n’en n’est pas de même pour la transition économique. Les indicateurs affirment ce constat : chômage, inflation et endettement. Cependant quelques secteurs se distinguent, à savoir  les TIC, l’agro-industrie, l’ingénierie du bâtiment, le tourisme et la santé.

La conférence a choisi de braquer la lumière sur le secteur de la santé et en particulier sur le BiotechPole de Sidi Thabet qui s’étend sur 110 hectares et qui est destiné à la recherche et au développement, à la formation et à la production dans le domaine de la biotechnologie appliquée à la santé et à l’industrie. Quand on parle de compétence tunisienne médicale, on pourrait se référer à l’Institut Pasteur, pionnier dans le domaine des biotechs, et dont le chiffre d’affaires a augmenté de 66 % entre 2011 et 2015, grâce à sa production de biomédicaments.

Une panoplie d’intervenants autour de la thématique de la santé

L’événement se veut une information et un éclairage sur l’industrie tunisienne de la santé, l’un des secteurs d’avenir qui contribueront au redressement économique de la Tunisie. Les chiffrent sont têtus. En effet, la Tunisie ne manque pas de réaliser une croissance considérable au niveau de l’industrie pharmaceutique :  le chiffre d’affaires de cette industrie s’élève à 700 millions de dinars et emploie 6000 personnes dont 600 sont des pharmaciens.  A l’export, la Tunisie affiche un chiffre d’affaires à l’export de 60 millions de dinars sur 20 pays africains.

Parmi les intervenants dans le cadre de l’événement, on pourrait citer Philippe de Fontaine Vive Curtaz, vice-président d’honneur de la BEI, qui  reviendra sur l’état et perspectives de l’économie tunisienne, Mounir Mouakhar,  président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis, qui abordera le sujet “Entreprises tunisiennes à la redécouverte de l’Afrique”,  Mondher Khanfir,  vice-président TABC (Tunisia-Africa Business Council) qui procédera à un focus sur la santé et l’e-santé et Dr Maher Zhar, PDG de Medical and informatical research and education qui évoquera la recherche dans le domaine de l’ e-santé.
Notons que le débat sera modéré par Alfred Mignot Directeur de AfricaPresse.Paris.

Par

Publié le 02/06/2018 à 10:13

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin