Commerce de détail : la marge bénéficiaire ne doit pas dépasser les 20%

commerce de détail

A l’issue de la hausse de prix des produits de consommation et le niveau record de l’inflation observé à fin avril 2018, l’Organisation tunisienne d’orientation du consommateur (OTOC) a dressé une liste de solutions se rapportant au commerce de détail.

A cet égard, l’OTOC a appelé à soumettre le commerce de détail, y compris les grandes surfaces, à une marge bénéficiaire qui ne dépasse pas les  20%.

Elle a appelé, également, à l’’ouverture des points de vente d’huiles végétales subventionnées dans les marchés municipaux, tout en renforçant les opérations de contrôle pour faire face au monopole et à la spéculation des produits subventionnés.

Dans le même sillage, l’Organisation a appelé à geler l’importation des bananes pendant le reste de l’année 2018, vu que son prix a dépassé le seuil de cinq dinars, et à créer des équipes de contrôle économique opérant dans les marchés de masse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here