Secteur métallurgique : intérêt québécois pour la main-d’œuvre tunisienne

main d’œuvre tunisienne

Selon le journal l’Express de Drummondville (Québec), un nouveau partenariat a été signé récemment entre une entreprise installée dans la ville de Drummondville et l’Agence tunisienne de coopération technique (ATCT) pour pourvoir aux besoins du Québec en main-d’œuvre dans le secteur métallurgique.

L’Agence tunisienne de coopération technique aura pour mission d’identifier des talents pour occuper les centaines de postes actuellement vacants dans la MRC de Drummond

Plusieurs entreprises québécoises manquent de main-d’œuvre dans des domaines où la Tunisie regorge de travailleurs qualifiés.

L’ATCT fera ses propositions d’embauche aux employeurs québécois qui rencontreront les candidats à recruter.

Deux responsables de cette entreprise québécoise et un centre tunisien de formation professionnelle se chargeront d’entamer les tests d’évaluation des candidats tunisiens.

Le maire de Drummondville et son collègue de la SDED (Société de développement économique de Drummondville) ont aussi participé à une rencontre de travail avec des représentants canadiens de l’ambassade de Tunisie en vue de préparer une mission économique qui sera tenue à l’automne.

Notons qu’au cours des cinq ou six prochaines années, environ 25 000 postes seront à combler au Québec.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here