Contrebande des médicaments : le phénomène devient inquiétant

contrebande

A chaque fois, il appert que des fonctionnaires et des cadres de l’Etat sont impliqués dans la contrebande de médicaments, annonce le ministre de la Santé dans une déclaration aux médias, aujourd’hui 12 mars.  

Le ministre a regretté que le phénomène n’ait épargné aucun secteur, y compris le secteur médical. La contrebande des médicaments est orientée vers la Libye et vers l’Algérie, selon ses dires. De même, les applications médicales subissent des fuites, s’alarme Imed Hammami. Le gouvernement ne lésinera pas dans ses efforts pour lutter contre ce phénomène.

Revenant sur la grève des jeunes médecins. Le ministre a affirmé que la crise n’est pas arrivée à son terme pour le moment et ce malgré la réponse favorable du ministère aux revendications estudiantines.  Le ministre a qualifié la situation de critique et n’a pas exclu la possibilité d’une année blanche.  A cet égard, il a appelé, les jeunes médecins à retourner sur les bancs de l’université et ce pour sauver l’année, surtout après la publication du statut qui régit le travail des médecins internes dans les hôpitaux.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que deux revendications n’ont pas été traitées étant donné qu’elles font partie des prérogatives du ministère de la Défense.

En ce qui concerne le sujet de la réforme de la profession de médecin, le ministère a précisé qu’il s’agit de la prérogative des Conseils scientifiques et des académiciens; et sur ce point là, le ministère ne peut pas intervenir, conclut-il.

Par

Publié le 12/03/2018 à 15:25

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend