Des fonctionnaires revendiquent la suspension de l’accord open sky

open sky

Des fonctionnaires de Tunisair ont appelé à la suspension de l’Accord Open Sky, et ce, suite à une réunion de protestation devant les locaux de l’Union régionale du travail de l’Ariana, le 10 mars.

Dans une déclaration accordée aux médias,  Mohamed Chebbi,  secrétaire général de l’Union régionale du travail de l’Ariana, ne s’explique la précipitation du ministère du Transport dans la signature de  l’accord de l’Open sky.  Pour lui, bien avant de signer l’accord, il aurait fallu opter pour une mise à niveau de Tunisair afin qu’elle soit prête à se mesurer à la concurrence des compagnies aériennes étrangères

Pour rappel les négociations sur l’Open Sky remontent au mois de juin 2013.  Elles ont  abouti à la signature d’un accord en date du 11 décembre 2017, au siège du ministère du Transport, en présence du ministre, Radhouane Ayara, du directeur général de l’Aviation civile, Kamel Ben Miled et Patrice Bergamini, ambassadeur de l’Union européenne à Tunis ainsi que du PDG de Tunisair, Elyès Mnakbi.

La Tunisie est le dernier pays à avoir signé cet accord, après une trentaine de pays.  L’accord permettra de renforcer le tourisme et contribuera à l’amélioration des prix des compagnies aériennes.

Il n’en demeure pas moins que la compagnie nationale doit poursuivre sa restructuration et sa réforme interne, à travers un plan social pour lutter contre le sureffectif et l’assainissement de ses finances. Cela va lui permettre de faire face à la compétition internationale. Notons par ailleurs que la compétition devrait favoriser la réduction des prix des billets des avions et l’amélioration des services.
[raside number=”3″ tag=”open sky”]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here