Marouane El Abbassi appelle à l’annulation de la séance unique

séance unique

Supprimer la séance unique et maintenir la double séance en été et au mois de ramadan. Tel est, entre autres, une des propositions du gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT) Marouane El Abbassi, dans une déclaration accordée au journal quotidien arabophone Al Chourouk, dans sa livraison, d’aujourd’hui, 11 mars.

Le gouverneur de la Banque centrale a exprimé son étonnement de ce phénomène. D’après lui, il n’est pas concevable que les Tunisiens travaillent à mi-temps pendant trois mois, à savoir juillet, août et le mois de Ramadan surtout que la situation économique est difficile.

A cet égard, il a appelé à ce qu’un certain nombre d’administrations travaillent la nuit. Pour lui rien ne justifie la séance unique à un moment où le pays passe par une crise économique.  L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) doit mettre fin à ces pratiques par des initiatives législatives.

Revenant sur la problématique de la productivité, Marouane El Abbassi a indiqué qu’il n’est pas logique que certains fonctionnaires se tournent les pouces ( selon un certain nombre de rapport) et que d’autres travaillent sans aucune productivité ni valeur ajoutée.

Revenant sur l’endettement extérieur, le gouverneur de la Banque centrale a considéré que l’augmentation de l’endettement extérieur est un phénomène engendré par plusieurs problèmes ayant bloqué l’économie, la production et la productivité.  Pour lui, l’endettement extérieur n’est plus possible et il est temps de travailler et compter sur les ressources propres de la Tunisie.

Revenant sur la transition démocratique tunisienne, le gouverneur de la Banque centrale a considéré que « les autres pays ne parlent plus de la Tunisie comme un exemple à suivre suite à son échec dans le domaine économique ».  Dans le même contexte, il a considéré que la situation économique et financière en Libye est bien meilleure que celle de la Tunisie.

La maîtrise de l’inflation, celle du taux de change du dinar tunisien sont des choix incontournables pour la Tunisie pour sortir de la crise actuelle, conclut-il.
[raside number= »3″ tag= »séance unique « ]

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here