El-Kamour : Noureddine Taboubi ne badine pas avec l’application de l’accord

Noureddine Taboubi

Il faut que toutes les clauses de l’accord signé entre le gouvernement et les sit-ineurs d’El-Kamour soient appliquées, affirme le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, dans une déclaration exclusive à Radio-Tataouine.

Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, affirme qu’il a été désagréablement surpris de savoir qu’il existe un certain nombre  d’entraves qui empêchent l’application des clauses de l’accord. Noureddine Taboubi a affirmé qu’il faut prendre au sérieux les revendications de la jeunesse et ne pas badiner avec son avenir: «L’Union générale a mis en jeu sa réputation dans cette affaire et s’est engagée à ce que les clauses de l’accord soient appliquées», précise-t-il.

L’accord a été signé depuis juin 2017, mais l’application se fait toujours attendre. Il  propose la création de plusieurs postes d’emploi pour les jeunes de la région. Pour rappel, le sit-in a commencé le 23 avril 2017 et a pris fin le 16 juin 2017, soit deux mois de blocage d’activité pétrolière dans le gouvernorat. Ce qui a généré des pertes considérables pour les caisses de l’Etat.

Il est à rappeler que les sit-ineurs d’El-Kamour à Tataouine ont lancé, le 25 février 2018, un ultimatum d’une semaine au gouvernement pour mettre en application l’accord d’El-Kamour. Suite à une réunion avec une délégation du gouvernement dont l’objectif est d’identifier les moyens adéquats pour mettre en application les clauses de l’accord, les sit-ineurs ont levé leur siège.
[raside number= »3″ tag= »tataouine »]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here