Mort d’un manifestant lors d’affrontements à Tébourba

Des dizaines de manifestants en colère sont descendus dans les rues de Thala, Kasserine, Gafsa, Tebourba, Cité Ettadhamen,  aux environs de 20h, dans la soirée du lundi, scandant des slogans dénonçant la cherté de la vie et appelant au retrait de la loi de finances 2018.

Des manifestations qui ont visé essentiellement le Magasin Général, la recette des finances, les commerces, les banques … un peu partout dans l’ensemble des régions.

Lors des affrontements entre la police et des manifestants, un homme est décédé à Tébourba. Agé de 45 ans, il est arrivé à l’hôpital en état de détresse respiratoire. Le ministère de l’Intérieur a confirmé son décès par communiqué. Son corps a été transféré au service de la médecine légale pour autopsie.

Des scènes de batailles rangées entre délinquants armés de couteaux ont eu lieu dans différentes banlieues. Khelifa Chibani, porte-parole du ministère de l’Intérieur, a souligné en ce mardi 9 janvier que les unités sécuritaires ont réussi à arrêter dans la nuit une quarantaine de délinquants dont l’unique objectif était de semer le chaos et profiter du désordre pour se livrer à des pillages. 

Il déclare: “Ces personnes ont utilisé les manifestations contre la hausse des prix pour réaliser des opérations de pillage un peu partout dans les régions.”

Toujours selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 18 individus ont été arrêtés à la cité Ettadhamen. Dans la région de Kasserine, 16 autres individus ont été arrêtés, qui seraient impliqués dans le vol de la fourrière municipale. Idem à Gafsa où 10 autres individus ont aussi été aussi interpellés.

Rappelons qu’il y a tout juste un an, à la même période, Kasserine avait connu des mouvements de protestation similaires avec des pneus brûlés, des jets de pierres et des dizaines d’individus s’étaient  laissés aller à des actes de vandalisme dans la soirée du mardi 3 janvier 2017, à la cité Ennour, à Kasserine.

Notons que  Kasserine est classée avant-dernier gouvernorat en termes de développement régional, avec un indice de 2.18/10, soit au-dessous de la moyenne. Kasserine décroche aussi la 21ème place avec un score de 2.55/10, nettement en dessous de la moyenne enregistrée, d’après le dernier rapport de l’attractivité régionale de l’Institut arabe des chefs d’entreprise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here