Zied Laâdhari : les échanges commerciaux tuniso-turcs sont en deçà de nos ambitions

Un Forum d’affaires tuniso-turc a été organisé aujourd’hui, en marge de la visite officielle de Recep Tayyip Erdoğan en Tunisie, accompagné d’environ 150 hommes d’affaires turcs. 

« Pour les entreprises tunisiennes, la présence de 150 hommes d’affaires turcs est une véritable opportunité d’établir des partenariats stratégiques« , affirme Zied Laâdhari, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale. Il précise à cet effet: « Il s’agit d’un moment très important pour les deux pays. Les échanges économiques tuniso-turcs sont en deçà de nos ambitions. Il y a des opportunités et un grand potentiel de partenariats entre les deux pays à saisir« . 

La balance commerciale entre les deux pays est largement déficitaire pour la Tunisie, qui importe environ cinq fois plus de produits qu’elle n’en exporte vers la Turquie.

Interrogé sur le volet des échanges commerciaux entre la Tunisie et la Turquie, le ministre a fait savoir qu’il y a nécessité de développer les relations dans les deux sens. « La Turquie devrait importer des produits tunisiens afin d’équilibrer la balance commerciale entre les deux pays »

Par ailleurs, Slim Ghorbal, vice-président du Conseil d’affaires tuniso-turc et membre du bureau exécutif de l’UTICA, a déclaré qu’il est temps de saisir ces opportunités pour pouvoir rééquilibrer la balance commerciale entre les deux pays. Pour le représentant de l’UTICA, il ne faut pas se limiter au volet commercial, mais encourager également l’investissement turc en Tunisie dans plusieurs secteurs.

Ugur Dogan, président du Conseil d’affaires turco-tunisien, a pour sa part souligné que les Turcs sont prêts à investir dans des domaines comme l’industrie automobile et les télécommunications. 

Lors d’une conférence de presse tenue le matin, Recep Tayyip Erdoğan a souligné l’engagement de son pays à augmenter le volume des importations des produits tunisiens et à accroître la valeur des échanges commerciaux entre les deux pays qui s’élève à plus de 1.500 milliards de dollars. Quant à Erdoğan, il a annoncé que son pays allait importer davantage de la Tunisie d’huile d’olive, de phosphate, de dattes et des produits manufacturés.

Erdoğan a fait état de la disposition de la Turquie à accorder un prêt de 300 millions de dollars à la Tunisie pour l’impulsion de son processus de développement.

Notons que Youssef Chahed se rendra à Ankara début 2018 pour présider, conjointement avec son homologue turc, la réunion du Conseil de la coopération stratégique tuniso-turque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here