Mouvement des gouverneurs : fin de fonction pour Omar Mansour

Omar Mansour

Ce n’est que tard dans la soirée de dimanche 29 octobre 2017 qu’un mouvement dans le corps des gouverneurs a été rapporté, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur. Ainsi:

  • Saloua Khiari est mutée à Nabeul;
  • Adel Khabthani est muté à Sfax;
  • Akram Sebri est muté à Monastir;
  • Slim Tissaoui est muté à Béja;
  • Chedli Bouallègue est muté à Tunis;
  • Anis Dhifallah est muté à Sidi Bouzid;
  • Mnawar Ouertani est muté au Kef.

De nouvelles nominations ont accompagné cette réorganisation:

  • Ali Marmouri est nommé gouverneur de Zaghouan;
  • Mohamed Sedki Bououn est nommé gouverneur de Jendouba;
  • Mokhtar Nefzi est nommé gouverneur de l’Ariana;
  • Habib Chaouat est nommé gouverneur de Medenine.

Par ailleurs, ce remaniement du corps des gouverneurs a bel et bien secoué la Toile  hier, avec l’éviction retentissante d’Omar Mansour de son poste de gouverneur de Tunis. Que s’est-il passé?  Y a-t-il un rapport de cause à effet avec les photos publiées sur les réseaux sociaux, montrant le gouverneur Omar Mansour en compagnie de Imed Dghij, un des membres des ex-ligues de protection de la révolution?

Il est à rappeler que le gouverneur Omar Mansour a déclenché depuis des mois une campagne contre l’exploitation illégale de l’espace public concernant les cafétérias et les salons de thé.

Notons également qu’il s’était attaqué, dans une déclaration récente, aux commerçants ambulants qui refusaient de s’installer dans les nouveaux espaces qui leur avaient été attribués. M. Mansour avait fait savoir qu’il n’était pas surpris de leur refus et «on peut le comprendre», avait-il souligné, en poursuivant: «Il y a tout un lobby de contrebandiers qui se cache derrière et qui essaie par tous les moyens de nous empêcher de faire notre travail.»

Il est clair que le phénomène des cafés qui débordent sur les trottoirs, des constructions anarchiques et autres nuisances sont légion chez nous. Qui y mettra fin? Attendons voir!

Par ailleurs, un vif débat a entouré ce remplacement. Sahbi Ben Fraj, député du parti Machrou3 Tounes a souligné sur sa page Fb qu’il salue les efforts déployés par M. Mansour, pour avoir remis de l’ordre dans les villes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here