PPP: Vers le lancement d’un projet spécialisé dans la production laitière

Filière laitière L'économiste maghrébin

Une convention vient d’être signée entre l’Université de Jendouba, la Banque Tunisienne de Solidarité (BTS) et la STIAL, filiale du groupe Délice Holding, portant sur  le lancement d’un projet spécialisé dans la production laitière qui permettra d’assurer des emplois stables aux diplômés de ladite  Université.

delice-holding-bts-universite-jendouba

S’inscrivant dans le cadre du partenariat public-privé (PPP),  ce projet qui a été baptisé «LaitEspoir», vise à aider des diplômés de l’enseignement supérieur à créer leurs propres projets d’élevage laitier, et ce, après avoir développé un dispositif de formation complémentaire et d’accompagnement professionnel au sein de l’Université de Jendouba.

Le choix du Nord-Ouest pour le lancement de ce projet s’explique par le fait que c’est une région agricole par excellence et qui jouit d’un haut potentiel pour l’élevage bovin et la production laitière.

Pour atteindre les résultats escomptés de ce projet, trois facteurs sont importants: la formation, l’accès au financement et l’encadrement.

D’ailleurs, l’Université de Jendouba proposera aux candidats une formation complémentaire leur permettant d’intégrer le secteur, tandis que la BTS financera les projets en s’assurant que les études présentées garantissent la viabilité des projets.

La STIAL s’occupera, quant à elle, de la mise en place des nouvelles fermes, de l’encadrement technique des promoteurs et mettra à la disposition de chacun d’eux le mini-tank nécessaire à la conservation du lait.

Etapes du projet

La création d’une ferme «LaitEspoir» passe par six étapes, à savoir la sélection, la formation, l’étude technico-économique, le financement, l’appui et l’encadrement ainsi que l’écoulement du produit.

Les candidats doivent être diplômés de l‘Université et à la recherche d’une opportunité de création d’un projet d’élevage. Ils seront par la suite sélectionnés selon des critères préétablis par le consortium créé sous la gouvernance de l’Université de Jendouba et qui comprend des représentants des différentes instances régionales. Puis, les candidats suivront une formation qui consiste à les initier et à les former au métier de l’élevage à travers une formation spécialisée (378 heures de formation) répartie entre 12 semaines de formation théorique et deux semaines de formation pratique sanctionnées par un examen et l’obtention d’un certificat.

Cette formation sera suivie d’une étude technico-économique qui prendra en compte les spécificités de chaque candidat en vue de maximiser les chances de réussite du projet.

Concernant le financement des jeunes formés dans la mise en œuvre de leurs projets d’élevage, il est assuré par la BTS avec un plafond de 150 mille dinars remboursables (annuel ou mensuel au choix) sur 5 ans avec un délai de grâce.

Une fois ces étapes franchies, le jeune entrepreneur bénéficiera d’un encadrement rigoureux et un suivi rapproché qui lui seront apportés par la STIAL et les partenaires du consortium, ce qui permettra d’optimiser les potentialités techniques et d’accélérer les mécanismes d’intervention en cas de problème.

Toutefois, afin de rassurer les promoteurs et garantir l’écoulement de leur produit, la STIAL mettra à leur disposition le mini-tank nécessaire au refroidissement du lait produit pour assurer la préservation de sa qualité et signera avec eux un contrat d’achat sur dix ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here