FTH – Khaled Fakhfakh : l’Open Sky aurait dû avoir été instauré depuis 2006

La Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH) envisage d’agir suite à la publication du projet de loi de Finances 2018, annonce son président Khaled Fakhfakh, lors de son passage sur Express fm, aujourd’hui 20 octobre.

Répondant à une question relative à l’Open Sky, il a fait savoir que l’instauration de l’Open sky en Tunisie est inévitable. Il aurait même dû être instauré depuis 2006 en Tunisie.  L’absence de l’Open Sky nous coûte 4.5 MD de manque à gagner, fait-il remarquer.

Le président de la FTH a indiqué que des représentants de la Fédération enverront un courrier à la Commission des finances au sein de l’ARP pour étayer leurs revendications. Evoquant le projet de loi de finances 2018, il estime qu’il  ne va pas encourager l’investissement touristique surtout que les hôtels passent par une période difficile malgré le début de la relance du secteur  touristique.

L’intervenant a regretté le fait que le Code de l’investissement ait exclu le tourisme balnéaire du cadre juridique et s’est contenté d’encourager le tourisme culturel et celui saharien.  » Malgré la crise qui a duré plusieurs années, nous avons sauvegardé les emplois et amélioré  les recettes touristiques du pays », avance-t-il.

Tout en indiquant son refus aux dispositions relatives au secteur touristique dans le cadre du projet de loi de finances 2018, il a affirmé que la fédération a des propositions qui  pourront faire gagner plus de recettes fiscales à l’Etat. D’après lui, au lieu de taxer la nuitée à trois dinars, comme il est prévu dans le PLF 2018, la FTH propose d’instaurer un timbre fiscal de 30 dinars pour les non-maghrébins ce qui pourrait injecter plus de recette à l’Etat, d’après la vision de la FTH.

Revenant sur la hausse de la taxation de l’alcool, Khaled Fakhfakh a fait savoir qu’une mesure pareille pourrait encourager le marché parallèle.

[raside number= »3″ tag= »FTH »]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here