Quand la resquille joue un mauvais tour à Transtu

Transtu

20 millions de dinars, tel est le montant global des pertes causées à Transtu à cause du phénomène de la resquille, déclare le directeur général de la société, Saleh Belaid, aux médias.

Dans le même contexte, le directeur général a fait remarquer que les revenus de la société qui se montaient en 2010 à 80 millions de dinars, sont actuellement à 60 millions de dinars.  C’est pourquoi, ajoute-t-il, une campagne de prévention a été lancée dès ce matin avec le déploiement de 350 agents  contrôleurs dans les principales stations.

Transtu a subi des pertes entre 2010 à 2014 de l’ordre de 525 MD. En 2013, la société a cumulé un déficit à hauteur de 460 millions de dinars. De plus, les prix des tickets n’ayant pas été augmentés, cela a eu des répercussions négatives sur la société publique qui a accusé une perte de 200 millions de dinars. Notons à cet égard que de 2003 à 2010, le prix des tickets a été revu à la hausse une seule fois, en 2010.

Ainsi, les charges de la société publique ont connu une nette augmentation et cela est dû, entre autres, à l’augmentation du nombre des employés. Entre 2010 et 2014, les charges ont atteint 154 MD dont 132 MD  au titre de la masse salariale, notamment suite à l’augmentation des effectifs.

Transtu reflète bel et bien la situation du transport public d’une manière générale qui ne cesse de régresser, notamment à partir de 2014, enregistrant des pertes de 94 MD. En cause, l’augmentation  des dépenses aux alentours de 20% de 250MD à 314MD contrairement aux revenus qui ont enregistré une légère augmentation de 13% passant de 228MD à 258 MD.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here