Expo Finances 2017: crédit Premier Logement en point de mire

SNIT
avoir un logement décent est le rêve de plusieurs Tunisiens

L’accès au crédit Premier Logement sera l’un des thèmes majeurs de la 7ème édition du salon Expo Finances, qui se tiendra du 4 au 7 octobre prochain à la Charguia Expo Center.

Durant ces quatre jours, les banques et les promoteurs immobiliers présenteront leurs offres et fourniront les détails pratiques pour l’obtention des crédits y afférents.

En prévision de cette manifestation, les dispositions opérationnelles pour bénéficier de ce crédit ont été présentées, aujourd’hui lors d’une conférence de presse, par Ahmed El Karm, président de l’Association professionnelle tunisienne des banques et des établissements financiers (APTBEF), Fahmi Chaabane, président de la Chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers (CSNPI) et Néjib Snoussi, Directeur général de l’Habitat au ministère de l’Equipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire

?

Dans ce sens, M. Snoussi a annoncé que  le crédit « Premier Logement » est le premier crédit à zéro autofinancement, destiné aux familles tunisiennes de classe moyenne, dont le revenu mensuel brut est entre 4.5 et 10 fois le SMIG, soit entre 1534 dinars et 3932 dinars (mensuel brut) et ne disposant pas d’un autre logement principal.

Il a précisé que le bénéficiaire devrait être marié ou bien veuf ou divorcé ayant des enfants à charge. L’un des conjoints doit être salarié du secteur public ou du privé.

Quant au logement, il doit comprendre 2 chambres + séjour et son prix ne doit pas dépasser 200.000 dinars, hors frais de contrat et autres. Il  est à acquérir soit auprès d’un promoteur immobilier agréé, soit d’un particulier, en justifiant de la conformité à la législation en vigueur et la production d’un permis de bâtir.

Par ailleurs, le responsable a affirmé que le crédit accordé par l’Etat, dans le cadre du «Programme national Premier Logement», lancé en septembre 2016 avec un budget de 200 millions de dinars, est destiné à financer la part de 20% exigée en autofinancement dans le Crédit Logement. Le remboursement se fait, après une période de grâce de cinq ans, sur sept ans, avec un taux d’intérêt de 2%. Le reste du prix du logement, soit 80%, sera mobilisé sous forme de crédit bancaire selon les conditions spécifiques à chaque banque.

Pour concrétiser ce programme, Néjib Snoussi a indiqué qu’en début du mois de mars 2017, son ministère a signé des conventions de gestion avec 15 banques sur le marché. Et d’autres conventions seront signées avec les 3 banques islamiques, et ce, étant donné de la spécificité de leurs interventions.

Ces banques ont déjà mis en place leur système informatique pour l’étude des dossiers d’une manière systématique.

A ce jour, le nombre de bénéficiaires de ce Programme s’élève, selon ses propos,  à 260 ménages et 140 dossiers sont en phase d’étude.

De son côté, M. Chaâbane a affirmé que depuis le 02 février 2017, 1000 logements qui correspondent aux critères du Premier Logement sont déjà disponible sur le marché, dont 700 logements chez les promoteurs immobiliers publics et 300 chez les privés.

Dans une déclaration accordée aux médias, il est revenu sur la hausse des prix du secteur immobilier en Tunisie, précisant que depuis 2011 le secteur immobilier connaît plusieurs difficultés, notamment le prix des terrains qui a été multiplié même par 20, l’augmentation de prix des matériaux de construction, de la main-d’œuvre et des matériaux manufacturés et non-manufacturés importés ainsi que la dépréciation du dinar…

Face à cette situation, les promoteurs immobiliers sont en train, selon ses dires,  de trouver des solutions fiables afin de baisser les prix et satisfaire le client.

Dans le même contexte, M. El Karm a estimé que pour faire réussir le Programme national du Premier Logement, le secteur banquier et toutes les parties prenantes multiplient les efforts, dans le cadre d’une commission, pour étudier tous les handicaps que connaît le citoyen et mettre fin aux problèmes liés à la bureaucratie.

En ce qui concerne la 7ème édition du salon Expo Finances 2017, il a fait savoir qu’il regroupera 90 exposants répartis sur différentes branches d’activité, à savoir banques, compagnies de leasing, assurances,  cartes de crédit, TPE, terminaux de paiements électroniques et Badging, fournisseurs de différents équipements liés à l’activité bancaire et promoteurs immobiliers.

Ce salon sera une occasion primordiale pour que les établissements financiers présentent leurs nouveaux produits et services, à savoir les FinTech (Banques en ligne, gestion de budget sur mobile, paiement électronique et autres plateformes de crowdfunding), développent l’utilisation des technologies digitales dans les transactions bancaires, promeuvent le crédit Premier Logement, présentent les nouvelles technologies au niveau du commerce électronique et de l’identification des cartes bancaires et présentent les mécanismes d’épargne et du financement…

En conclusion, il n’a pas manqué de dire qu’il n’y aura pas de conventions à signer dans le cadre du salon. Mais l’APTBEF compte signer des conventions, dans l’avenir proche, avec une banque chinoise destiné aux investissements et avec l’Association professionnelle italienne des banques et des établissements financiers pour renforcer les relations entre les deux pays…Il a ainsi rappelé la signature d’une convention, depuis 4 mois, avec une banque chinoise, première dans le monde,  portant sur l’ouverture du marché tunisien pour le financement chinois afin de créer des mégaprojets et des PME.

A noter qu’en marge du salon, une tombola sera organisée. Quatre prix seront décernés aux gagnants, d’une valeur de 10 mille dinars (1er prix), 7 mille dinars, 5 mille dinars et deux centrales d’alarme, destinés spécialement au crédit du Premier Logement.

[raside number= »3″ tag= »Premier Logement »]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here