Enseignants suppléants : un premier contingent régularisé dès cette rentrée

enseignants suppléants

Un effectif des enseignants suppléants  qui ont revendiqué la régularisation de leur situation a été au centre des négociations entre les parties concernées. Un accord dans le sens de leurs revendications vient d’être conclu. Détails.

Une bonne nouvelle qui prend la forme d’une éclaircie dans le ciel du secteur de l’enseignement à l’orée de cette rentrée scolaire. Le ministère de l’Education vient d’annoncer que deux accords ont été conclus dernièrement à propos des enseignants suppléants dans le secondaire et le primaire.

Le premier accord signé a pour objet  la régularisation de la situation de 400 enseignants contractuels du secondaire et ce pour l’année 2017- 2018. Le reste, en l’occurrence les 1200 en attente sera effectué au cours de l’année scolaire suivante. Une commission composée des représentants syndicaux et du ministère assurera le suivi et aura pour mission d’œuvrer dans le sens de cette régularisation.

Le deuxième accord conclu et concernant les enseignants du primaire vise l’intégration de 1300 candidats qui remplissent les conditions stipulées dans le décret n°194, régissant la question. Le contingent restant sera régularisé en deux groupes égaux en deux années consécutives, soit  au mois de septembre 2018 et celui de 2019.

Alors que l’on appréhendait l’actuelle rentrée scolaire et que nombreux étaient septiques concernant l’évolution des relations entre le ministère de tutelle et la partie syndicale, ces accords, signés respectivement avec les syndicats de l’enseignement de base et du secondaire et le ministère des Finances sont venus temporiser les élans et atténuer en quelque sorte, les ardeurs.

Couronnant une série de rencontres entre les deux parties, cet accord met un terme à ce que certains n’hésitent pas de qualifier de bras de fer entre les enseignants, par le biais de leur syndicat, et le ministère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here