Santé : maintien de la grève des cliniques privées

La  Fédération générale de la santé, relevant de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), a décidé de maintenir la grève dans les cliniques privées, prévue pour le 26 septembre, annonce un communiqué publié par la fédération.

L’origine de la grève est relative au refus de la Chambre syndicale des cliniques privées relevant de l’UTICA de signer l’annexe de l’augmentation salariale pour les années 2016 et 2017. Cependant le communiqué indique qu’un certain nombre de cliniques ont accordé des augmentations salariales à leurs  personnels.

De son côté, la Chambre syndicale des cliniques privées ne manque pas d’argumenter pour justifier  le refus de la signature de l’annexe. Les cliniques privées ne manquent pas de problèmes et crient haut et fort leurs soucis  financiers. D’ailleurs, en date du 6 septembre, la Chambre nationale des cliniques privées relevant de l’UTICA a appelé le Chef du gouvernement Youssef Chahed, le ministre des Affaires sociales et le PDG de la CNAM à tenir une réunion urgente pour sauver le secteur de la faillite, notamment à cause des engagements non honorés par les patients libyens qui s’élèvent à 200 millions de dinars.

La Chambre pointe du doigt trois problèmes majeurs : le gel des tarifs des accouchements et des opérations chirurgicales depuis plus de dix ans, un déficit budgétaire pour les cliniques creusé encore par les augmentations salariales et le gonflement de la dette auprès des patients libyens, ainsi que le gel des tarifs des opérations cardiovasculaires, malgré sa révision à la hausse dans le secteur public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here