Tabboubi interpelle le gouvernement et l’Utica sur les augmentations salariales

Noureddine Taboubi

 » Le Budget de l’Etat 2018 doit prendre en considération les augmentations salariales« , déclare à Sousse Noureddine Tabboubi, secrétaire général de la centrale patronale (UGTT).

A cet égard, le secrétaire général de l’UGTT a appelé le gouvernement à se préparer pour les prochaines négociations sociales. Dans le même contexte, il a indiqué que le gouvernement doit honorer ses engagements.

M. Tabboubi a affirmé par la même occasion que le gouvernement et l’UGTT ont convenus d’entamer les prochaines négociations sociales au mois d’avril 2018 et la même date connaîtra le coup d’envoi des négociations sociales dans  le secteur privé. De même, il a rappelé que le salaire du travailleur tunisien est le plus faible de tout le bassin méditerranéen.

Par la même occasion, M. Tabboubi a appelé l’UTICA à prendre en considération le démarrage au mois d’avril prochain des négociations sociales relatives au secteur privé.  «  Afin de donner une certaine crédibilité aux négociations sociales et garantir la stabilité sociale, chacun doit honorer ses engagements surtout que nous avons signé à Genève un accord avec l’UTICA et l’OIT pour le soutien de l’emploi décent», affirme-t-il.

Le secrétaire général a indiqué «  qu’on commence dès maintenant à entendre des propos tels que l’austérité et la masse salariale volumineuse », regrette-t-il. Pour rappel, la fonction publique compte plus de 800 mille fonctionnaires.

Notons que  Björn Rother, chef de mission pour la Tunisie auprès du FMI, a déclaré, au mois d’août dernier, à la suite d’ une visite de travail en Tunisie, que la masse salariale de la fonction publique en pourcentage du PIB  est parmi les plus élevées au monde et le déficit des transactions courantes reste considérable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here