L’ARP n’a pu débattre de la reprise des relations diplomatiques avec la Syrie faute de quorum

Syrie Tunisie L'Economiste Maghrébin

Le quorum requis n’ayant pas été atteint pour délibérer sur la reprise des relations diplomatiques avec la Syrie, l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a suspendu le débat sur la pétition qui avait obtenu  68 voix pour, 6 voix contre et 27 abstentions. 

Rappelons que depuis  des mois, il y avait une pétition signée par un groupe de députés de différents  blocs parlementaires parmi lesquels on compte Machrou3 Tounes, bloc indépendant, Afek Tounes et UPL, et ce, dans le but de rétablir les relations diplomatiques entre les deux pays,  rompues en 2012 par Moncef Marzouki, l’ancien président provisoire de la République.

Notons également qu’une délégation parlementaire s’est rendue en Syrie et a rencontré le président Syrien Bachar el Assad.   Sahbi Ben Fraj, un des députés du bloc Machrou3 Tounes, qui était  présent lors de cette visite, a déclaré à leconomistemaghrebin.com  l’importance de renouer les relations diplomatiques avec la Syrie lesquelles, à travers l’histoire, étaient uniques.

Il a déclaré quant au contenu de ces rencontres:  » Notre visite en Syrie essaie de faire la lumière sur les réseaux d’envoi de jeunes Tunisiens dans les zones de conflit mais aussi de rétablir les relations entre les deux pays « . Tout comme il a précisé que la délégation parlementaire n’a jamais été mandatée par l’ARP, en poursuivant:  « Nous ne sommes mandatés que par nos électeurs ».

Quant aux  dossiers détenus par les autorités syriennes sur l’envoi des jeunes Tunisiens en Syrie, qui a démarré en 2012, il a déclaré :  « Les autorités syriennes ne transmettront les documents en leur possession qu’en mains propres d’une délégation officielle qui sera reçue en Syrie« .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here