Renouvellement du partenariat entre le Louvre et le Musée du Bardo

Une convention d’exécution du partenariat signée entre le Musée du Louvre (France) et l’Institut national du Patrimoine (INP Tunisie) au profit du Musée national du Bardo, le 19 juillet 2016 poursuivant la collaboration entamée en 2009 entre les deux parties, a été renouvelée aujourd’hui, et ce, en association avec l’UBCI, Total Tunisie, Air France,  Hôtel Dar El Marsa, ATUGE et le Groupe Loukil.

BardoCe partenariat s’inscrit, selon le DG de l’INP Faouzi Mahfoudh, dans le cadre de la stratégie adoptée par l’INP depuis sa création pour développer le patrimoine tunisien qui est un patrimoine riche et immense et qui doit être bien géré.

Il s’agit d’un accompagnement à la création d’un atelier de restauration de sculptures au sein du Musée du Bardo et d’une formation des restaurateurs, la poursuite du chantier-école Louvre-Bardo avec la mise en œuvre du projet scientifique relatif à la collection des sculpteurs de Bulla Regia et à celle de la Salle des Empereurs par le biais de la formation de jeunes Tunisiens ainsi que la création d’une formation diplômante de restaurateurs et de sculpteurs.

Ainsi, la reconduction de ce partenariat  fait partie de l’engagement de l’UBCI, en tant que banque responsable et citoyenne, dans la préservation du patrimoine culturel en tant que banque responsable et citoyenne.

«Cette convention de mécénat sera matérialisée par une enveloppe de 240 mille dinars disponible sur une période de trois ans», a précisé  Pierre Bérégovoy, Directeur Général de l’UBCI-BNP Paribas.

Et d’ajouter que ladite institution se mobilise pour ce projet afin de continuer d’offrir à tous les Tunisiens et aux visiteurs du monde entier la possibilité d’admirer ces œuvres d’une extrême valeur.

Pour sa part, Walid Ben Aoun, Directeur commercial et marketing de Total Tunisie, a affirmé que l’ancrage local de Total Tunisie motive son objectif d’apporter une aide à la préservation d’une richesse culturelle des plus anciennes et des plus riches d’Afrique.  «A cet égard, la filiale s’est engagée à soutenir cette seconde phase en prenant en charge l’acquisition du matériel de restauration et une partie des coûts et frais inhérents aux missions de l’équipe dédiée au Louvre, offrant ainsi une plus grande souplesse à la mise en œuvre de l’aménagement de la Salle de Carthage », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne Air France, elle s’engage à soutenir le patrimoine tunisien en accompagnant la mise en œuvre du projet scientifique du chantier-école Louvre-Bardo et elle a déjà soutenu le centenaire du voyage du peintre Paul Klee en Tunisie. Sachant qu’Air France est le transporteur officiel de plusieurs expositions du Louvre à travers le monde suite à leur partenariat intitulé «Totalement Louvre avec Air France».

Dans le même sillage, le soutien inconditionnel de Dar El Marsa ne consiste pas, selon sa direction, seulement dans la rénovation des œuvres et de leur mise en valeur dans les salles du Bardo, mais aussi dans la transmission d’un savoir-faire réputé constituant l’élément le plus important de ce projet.

Toutefois, la présidente de l’ATUGE a annoncé que leur mécénat vise à rapprocher la communauté atugéenne des professionnels des secteurs de la culture et de la création et à collaborer autour de ce projet d’envergure en faveur de la culture tunisienne.  Pour ce faire, l’ATUGE s’engage à mettre ses différentes compétences et son savoir-faire en gestion de projets complexes au service du patrimoine tunisien.

Au final, le partenariat du Goupe Loukil se concrétise, d’après son PDG, dans l’accélération de la formation de spécialistes dans les domaines de la restauration et de la préservation des pièces archéologiques au moyen de méthodes modernes, et ce, en renforçant le partenariat scientifique avec le Musée du Louvre. «Cette participation à la valorisation du patrimoine tunisien permettra aux jeunes concitoyens de connaître la grandeur de la Tunisie et de redevenir fiers d’être Tunisiens», conclut-il.

[raside number=”3″ tag=”bardo “]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here